« La jeune verte erre » Portrait Journal Libération post 25 mai 2014

Libé 060814« La jeune vert erre ». Un jeu de mot « intelligent » et « cultivé » dans le journal « Liberation » de l’été. Goethe et « Les souffrances du jeune Werther » (référence la plus juste et la plus facile pour l’Alsacienne d’adoption que je suis), de mon côté j’ai choisi l’option d’y voir et de pouvoir conjuguer le verbe « Verterer » en latin  : « changer, transformer, rendre différent »… Ce jeu de mot (juste et fin en référence à Goethe) m’a interrogé tout au long de la journée. C’est vrai, la douleur du désamour et rejet électoral ont été cruels et réels comme lors de la rupture d’une relation amoureuse dans laquelle on est engagée entièrement et sincèrement. Mais et au delà de l’amour, il y a la raison et la réalité.  Je choisis par raison et par amour de la vie de conjuguer un verbe, celui de la transformation de la pratique politique, de l’engagement, de la responsabilité.  Je choisis, avec raison, de privilégier le changement que je souhaite voir s’opérer autour de moi…

Sous le pseudo PunBay, il ou elle publie sur ma page FaceBook un extrait  de « Les Souffrances du jeune Werther, de Goethe, Pléiade, pp 10-11″ que je partage avec vous:  » La vie humaine est un songe ; d’autres l’ont dit avant moi, mais cette idée me suit partout. Quand je considère les bornes étroites dans lesquelles sont circonscrites les facultés de l’homme, son activité et son intelligence ; quand je vois que nous épuisons toutes nos forces à satisfaire des besoins, et que ces besoins ne tendent qu’à prolonger notre misérable existence ; que notre tranquillité sur certaines questions qui nous tenaient à cœur n’est qu’une rêverie résignée, semblable à celle de prisonniers qui auraient couvert de peintures variées et de riantes perspectives les murs de leur cachot ; tout cela, mon ami, me rend muet. Je rentre en moi-même, et j’y trouve un monde, mais plutôt en pressentiments et en sombres désirs qu’en réalités et en action ; et alors tout vacille devant moi, et je souris, et je m’enfonce plus avant dans l’univers en rêvant toujours. Que chez les enfants tout soit irréflexion, c’est ce que tous nos doctes pédagogues et gouverneurs ne cessent de répéter. Mais que les hommes faits soient de grands enfants qui, d’un pas mal assuré, errent sur ce globe, sans savoir non plus d’où ils viennent et où ils vont ; qu’ils n’aient point de but plus certain dans leurs actions, et qu’on les gouverne de même avec du biscuit, des gâteaux et des verges, c’est ce que personne ne voudra croire ; et, à mon avis, il n’est point de vérité plus palpable. »

… ne pas renoncer à ses rêves, ne pas céder à la facilité ni à la fatalité, accepter l’échec comme une opportunité de nouveaux horizons, l’opportunité de se réinterroger, de se réinvestir, de transformer, de se retourner, de changer… Je décide d’être un « verbe » en action aujourd’hui et demain plus qu’un personnage de pléiade d’hier.

 

août 6, 2014 at 9:29 3 commentaires

Fin de mandat avec France3 et le journal l’Alsace

10463004_674375809319951_2408585805080816103_n

juillet 2, 2014 at 4:31 1 commentaire

mai 29, 2014 at 6:50 1 commentaire

25 mai 2014

photo 3Strasbourg, le 25 mai 2014

« Au terme d’une campagne résolument tournée vers l’Europe et conduite au plus près des citoyens et des territoires, la liste Europe Ecologie obtient un résultat décevant de 6,36 % des suffrages exprimés dans la circonscription du Grand Est. Sandrine Bélier n’est pas réélue pour un deuxième mandat de députée européenne, malgré le travail de fond accompli durant cinq ans au Parlement Européen.

Alors que les écologistes européens sont en passe de demeurer la 4e force politique du Parlement Européen, ils perdent plus de la moitié de leurs représentants français.Au regard de ces résultats,  c’est donc d’abord un mal français qui s’est exprimé le 25 mai et qui traduit de manière inquiétante le rapport dégradé de nos concitoyens à l’idéal Européen. C’est également la confirmation brutale que notre pays s’est installé dans une crise politique durable dont il faudra tirer très rapidement toutes les leçons en matière de justice sociale et environnementale.

Sandrine Bélier tient à remercier toutes les personnes qui lui ont accordé sa confiance en faisant le choix de l’Europe et de l’écologie dans ce scrutin. Elle tient également à remercier Antoine Waechter, l’ensemble de ses colistiers des 5 régions du Grand Est ainsi que tous les militants qui auront déployé leur énergie sur le terrain, pour plaider sans relâche pour une Europe plus verte, plus juste et plus démocratique.

Ses pensées vont également à ses collègues eurodéputés avec lesquels elle aura partagé cinq années d’engagements et de combats sur les fronts de la biodiversité, des libertés numériques, de la participation citoyenne ou de la transition énergétique. »

Sandrine Bélier poussée hors du parlement par le FN :
http://www.macommune.info/article/europeennes-dans-le-grand-est-sandrine-belier-poussee-hors-du-parlement-par-le-fn-102277
La Chute de Sandrine Bélier
http://www.estrepublicain.fr/politique/2014/05/26/la-chute-de-sandrine-belier

mai 26, 2014 at 6:46 1 commentaire

Tribune – Notre avenir, notre biodiversité, notre Europe

Aujourd’hui, 22 mai, nous célébrons la Journée Mondiale de la Diversité Biologique, à quelques mois du prochain sommet mondial en Corée du Sud. L’indifférence perdure face à une tragédie silencieuse, la plus grande crise que l’humanité aura à connaître dont elle est pour la première fois dans l’histoire à la fois la cause et la principale victime.

Retrouvez le reste de la tribune sur le site Slate.fr

mai 23, 2014 at 12:50 Laisser un commentaire

Récit de deux combats qui ont marqué mon mandat: ACTA et le Protocole de Nagoya

Dans cette vidéo, je reviens sur deux dossiers qui ont été au coeur de mon engagement en tant que parlementaire européenne:

- Le rejet du traité ACTA par le Parlement européen, symbole de mon combat pour les libertés numériques,
– L’adoption du protocole de Nagoya et sa mise en oeuvre dans l’Union européenne, premier instrument européen de lutte contre la biopiraterie.

Vidéo réalisée par Thinkovery, le nouveau magazine pour comprendre aujourd’hui
avec un lien vers le site : http://www.thinkovery.com

mai 20, 2014 at 12:24 Laisser un commentaire

TAFTA, c’est (trop) bon pour qui ?

mai 16, 2014 at 2:17 1 commentaire

Articles précédents


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 58 autres abonnés