Posts tagged ‘europe’

Le programme européen LIFE finance la protection du Grand Hamster d’Alsace

Grand Hamster d'ALsace

 

Le programme européen LIFE (L’Instrument Financier pour l’Environnement) va financer à 50% le projet LIFE ALISTER mené par le Conseil régional d’Alsace et qui vise à protéger le Grand Hamster d’Alsace. Cet animal emblématique de la biodiversité alsacienne a en effet vu sa population diminuer de manière dramatique au cours des trente dernières années, en raison notamment d’une fragmentation croissante de son habitat.

Le programme LIFE ALISTER vise à développer de nouvelles approches, notamment sur les plans de l’agriculture  pour préserver cette espèce menacée, et concilier activité humaine et protection de la biodiversité.

Je me réjouis de voir que les fonds européens LIFE, que je me suis battue pour renforcer et étendre lors des débats au Parlement européen, viennent financer un projet aussi important sur le plan de la biodiversité, et donc également économiquement et socialement. Le grand Hamster, outre sa valeur symbolique, est un indcateur de la vitalité des écosystèmes alsaciens, et nous devons tout faire pour le protéger. C’est cette obligation que la Cour de Justice de l’Union européenne rappelait à la France en 2011 lorsqu’elle a jugé les mesures de protection mises en place insuffisantes.

Plus d’informations sur le projet LIFE ALISTER à ce lien: http://www.region-alsace.eu/actualites/2014/05/06/lancement-du-projet-life-alister-2810

mai 8, 2014 at 4:15 Laisser un commentaire

Déchets et sacs en plastique : La Commission s’en remet au bon vouloir des Etats-membres

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Bruxelles, le 4 novembre 2013

Sacs plastiquesLa Commission européenne a présenté aujourd’hui ses propositions visant à modifier la législation européenne existante sur les déchets plastiques en vue de réduire l’utilisation des sacs en plastique légers. La porte-parole Environnement des Verts européens, Sandrine Bélier constate :

« Bien qu’une nouvelle stratégie européenne soit attendue depuis longtemps, la Commission européenne est loin de faire un pas décisif vers la réduction de l’utilisation des sacs en plastique. Le texte présenté aujourd’hui échoue à mettre en place des objectifs clairs de réduction des sacs en plastique légers en Europe. La Commission européenne s’en remet au bon vouloir des États membres en leur laissant décider comment et dans quelle mesure ils s’attaqueront à ce problème.

Les taux de pollution diffèrent considérablement entre les États membres montrant que les approches réglementaires sont couronnées de succès. Si les États devraient être en mesure de choisir la façon de réduire l’utilisation des sacs en plastique – que ce soit par des interdictions ou des mécanismes financiers – ils doivent tous s’engager dans cette voie. Étant donné que cette question transcende les frontières, une approche européenne cohérente est absolument nécessaire.

Chaque année, près de 8 milliards de sacs en plastique légers (sur les 90 milliards vendus) polluent nos mers, cours d’eaux et plus généralement notre environnement avec des effets néfastes sur la faune, la flore et la santé. Pourtant, limiter l’usage de ces sacs en plastique légers est une des solutions les plus simples et abordables lorsqu’il s’agit de réduire les déchets en plastique inutiles, et leurs impacts sur l’environnement. La Commission européenne a raté une occasion aujourd’hui, mais les écologistes européens chercheront à assurer que le Parlement européen corrige ceci. »

Retrouvez ici la dépêche de l’AFP et l’article de La Croix/

novembre 4, 2013 at 4:22 Laisser un commentaire

Communiqué de Presse : Le Parlement européen demande une trame verte européenne.

HerissonAujourd’hui jeudi 17 octobre 2013, la commission Environnement du Parlement européen s’est prononcée pour le développement des « infrastructures vertes » en Europe. Les députés européens valident l’idée de la Commission européenne d’une « trame verte européenne » visant à renforcer la connectivité écologique et à réduire la pression sur les habitats naturels exercée par les activités humaines.

Pour Sandrine Bélier, députée européenne co-auteure du texte : « Nous devons impérativement réduire les pressions exercées sur notre environnement. Plus que tout autre facteur, la fragmentation et la perte des habitats induites par les activités humaines sont responsables de la perte de la biodiversité. En Europe 50% des zones humides et des terres agricoles de haute qualité naturelle ont disparu tandis que 40% des espèces d’oiseaux sont menacées. Passer du « gris » au « vert » est donc indispensable pour atteindre les objectifs que l’Union européenne a défini avec sa stratégie 2020 pour la biodiversité. Cette transition est également motivée par ses avantages socio-économiques de dynamisation de l’innovation et de la recherche européenne et de l’amélioration notre cadre de vie. »

Et l’eurodéputée de conclure : « L’Union européenne se mobilise enfin sur l’idée d’une trame verte européenne pour en faire un outil de valorisation des services rendus par la nature et de cohésion régionale. Nous envoyons un signal fort à la Commission européenne et aux États membres pour réorienter les investissements et les politiques publiques sectorielles. Cette résolution, une fois adoptée en plénière du Parlement européen, devra permettre l’établissement d’un cadre législatif européen propre. »

octobre 17, 2013 at 2:06 1 commentaire

Invitation – De l’austérité à une nouvelle prospérité, quelles initiatives pour l’Europe ?

19 octobre 2013, Bibliothèque Nationale de France, Paris, 15h-20h

En 2009, les écologistes avaient su convaincre que le niveau européen était l’échelon pertinent pour résoudre les multiples crises – financière, économique, sociale, environnementale, alimentaire, énergétique, entre autres – que nous subissons de plein fouet. Or ces quatre dernières années, l’immobilisme et l’irresponsabilité des gouvernements au sein du Conseil européen, en majorité libéraux et conservateurs, ont malheureusement tué dans l’œuf toute vision ambitieuse d’une solution européenne pour sortir de cette crise. Pire, l’espoir d’un changement qui avait soufflé après l’élection du gouvernement socialiste et écologiste en France en mai 2012 semble aujourd’hui déçu. Les marchés financiers s’apaisent, l’illusion d’une croissance retrouvée nous aveugle, et la gestion de la crise de la zone euro par Angela Merkel est plébiscitée par les Allemands. Doit-on se résigner au statut quo ou plutôt prendre de la hauteur pour réfléchir ensemble au nouveau modèle de prospérité que nous souhaitons offrir aux Européens?

3. Poster Conférence Europe

A quelques mois des élections européennes, dont l’issue déterminera également le renouvellement de la Commission européenne, la gauche et les écologistes en France ne doivent pas avoir l’Europe timide. Ne nous laissons pas enfermer par les débats de politique nationale et les doubles discours, qui consistent à toujours critiquer l’Europe pour ce qu’elle n’est pas et à ne jamais évoquer ce qu’elle apporte concrètement aux citoyens. A Bruxelles, à Strasbourg, en région et dans le monde, l’Europe nous la construisons au jour le jour.

Prendre de la hauteur, c’est réfléchir ensemble à une nouvelle prospérité qui dépasse le dogme de la croissance pour réconcilier les pays du Sud de l’Europe, touchés par une décroissance subie aux conséquences sociales désastreuses, et les pays d’Europe du Nord, qui ne jurent que par un hypothétique retour de la croissance en Europe, négligeant la montée des inégalités sociales et des désastres environnementaux. C’est prendre le temps de démontrer à l’ensemble des Européens que le repli national n’est pas la solution si nous voulons promouvoir la transition écologique et lutter efficacement contre les dérives d’une globalisation financière hors de tout contrôle démocratique. C’est au contraire en engageant les mobilisations au niveau européen que nous arriverons à changer les règles du jeu mondial.

Pour prendre de la hauteur et réfléchir à la manière dont nous pouvons ensemble contribuer à changer la direction de l’Europe vers les chemins d’une nouvelle prospérité, rendez-vous le samedi 19 octobre 2013, à partir de 15h, au Belvédère (18ème étage) de la Bibliothèque Nationale de France à Paris.

octobre 17, 2013 at 10:18 Laisser un commentaire

Journée mondiale de l’alimentation : Halte au gâchis et priorité aux circuits courts

FoodLe 16 octobre est consacré à la journée mondiale de l’alimentation. Cette année, les Nations Unies se donnent pour priorité « des systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition ».

Assurer une alimentation saine et suffisante à tous, en Europe, du Nord au Sud de la planète est une de nos principales priorités aujourd’hui. Nos modèles de production alimentaire sont inadaptés et génèrent de profonds déséquilibres. Nous n’avons jamais autant produit et pourtant 30 % de cette production alimentaire (jusque 50% en Europe) finit à la poubelle. La malnutrition touche des pays producteurs (on pense notamment aux émeutes de la faim en Égypte, à Haïti, au Sénégal…) comme des États européens (en témoigne le maintien du budget du Fonds européen pour l’aide alimentaire).

Le modèle industriel mondialisé de l’agro-alimentaire pose aujourd’hui non seulement des problèmes au regard de la santé publique (pesticides, OGM, maladies liées aux élevages intensifs) mais participe également à fragiliser notre sécurité alimentaire et l’environnement (eau, climat, sols, biodiversité). Des solutions sont possibles mais impliquent un virage à 180 degrés. Pour changer ce paradigme, les écologistes défendent un système cohérent et fonctionnel, valorisant des circuits courts de production, un soutien massif aux producteurs biologiques et le maintien de l’aide alimentaire.

Retrouvez sous ce lien les informations et le livestream de la conférence organisée par les Verts européens « Nourir l’Europe en tant de crise » (jeudi 17 octobre 2013).

Et restez informé(e)s de notre campagne alimentation ici.

octobre 16, 2013 at 7:17 Laisser un commentaire

Rendez-vous aux Journées d’Eté des Ecologistes à Marseille

Widget-JDECette année, les écologistes se retrouvent du 21 au 24 août à Marseille pour leurs Journées d’Eté.

Ecolocamp, Forums, Ateliers, Bilans de mandats, autant de temps et d’espaces pour échanger et faire progresser notre projet.

Je vous propose de nous retrouver autour d’un pot convivial dont je déterminerai le lieu et l’heure une fois sur place et en attendant, voici mon agenda de « travail » pour ces 4 jours :

MERCREDI 21 AOUT 2013 : L’ÉCOLOCAMP, LE LABORATOIRE D’ECOLOGIE NUMERIQUE ET D’ACTIONS MILITANTES

17h – 18h30 PRISM/Hadopi : La surveillance d’Etat généralisée est une réalité. Quels en sont les modalités et les dangers ?

La surveillance généralisée des réseaux se développe sous des prétextes de lutte contre le terrorisme ou de défense des ayant-droits culturels. Les affaires PRISM et AMESYS, la volonté de surveillance des réseaux d’échange, cachent une réalité peu reluisante. La protection de la vie privée de tous les citoyens et la neutralité du net ne sont pas des détails, mais une déclinaison numérique de nos libertés fondamentales. Prism /data perso / Amesys+Bull (logiciel Eagle) / Hadopi / Acte 2 Culture / Rapport Lescure (évolution de la législation)

animé par Frédric Toutain, ecologeek, avec Marc Rees (PC Inpact, Jean-Marc Manach, Benjamin Bayart (FDN / Quadrature), Isabelle Attard, députée EELV du Calvados, Sandrine Bélier, députée européenne, Christophe Cavard, député du Gard, président de commission d’enquête parlementaire sur le fonctionnement des services de renseignement français

20h – 21h45 Soirée : Pléniere de clôture Ecolocamp. Les écolos contre Big Brother : nos propositions pour une société du partage.

Comme la révolution industrielle et la révolution des transports, la révolution des télécommunications change en profondeur nos sociétés. Ces changements, difficiles à anticiper, entraînent leur lot de problèmes. Il est crucial que le pouvoir politique se penche sur la façon de mettre cette révolution technologique au service des citoyens, en les protégeant des abus en tout genre.
Les écologistes proposent de revenir au fondement de nos sociétés : le lien humain et le respect de l’environnement. Les progrès numériques doivent être contrôlés en ce sens.

animé par Fred Neau, animateur des ecologeeks, Pascal Durand, secrétaire national d’EELV, Sandrine Bélier, députée européenne, Sandrine Rousseau, conseillère régionale, membre du Bureau Exécutif en charge du programme et Journée d’été, Denis Granjean, secrétaire régional EELV de PACA, Yannick Jadot, député européen, Yann Moulier Boutang, économiste et essayiste, auteur de « Le capitalisme cognitif : la nouvelle grande transformation » (Éd. Amsterdam, 2007), Michel Briand, membre du Conseil National du Numérique, élu EELV de Brest, Fred Couchet (April), Lionel Maurel (Calimaq), André Gattolin, sénateur, membre de la commission culture, éducation, communication, Sergio Coronado, député

DES FORUMS :

JEUDI 22 AOUT 2013, DE 14H A 15H30 – AMPHITHEATRE FABRY

“Super Trash”, film de Martin Esposito

Production de “Mother & Son” et “In production”. Martin revient sur les lieux de son enfance : c’est aujourd’hui une gigantesque décharge à ciel ouvert. Il s’y installe, et essaye de recréer un univers vivable au milieu de la valse des camions. Au-delà de la dénonciation, ce film est une métaphore de notre monde loin de la culpabilité.
En présence du réalisateur Martin Esposito et de Sandrine Bélier, eurodéputée.

JEUDI 22 AOUT, DE 16H 1 17H30 – AMPHITHÉATRE MARION

Vivre mieux en Europe : Bilan de la délégation française des député-e-s Europe Ecologie Les Verts au Parlement européen

Nos 16 eurodéputé-e-s étaient encore sur tous les fronts ces douze derniers mois pour défendre une certaine idée de l’Europe, pour vivre mieux en Europe. Le chômage et l’austérité ne sont pas la faute de l’Europe, mais le résultat de son orientation politique actuelle. Et ce résultat c’est également une montée en flèche de l’euroscepticisme. Or les écologistes ne cessent de rétorquer qu’une autre Europe est possible, plus démocratique, de la transition écologique et de la solidarité.
Avec : la délégation française du groupe Verts/ALE au parlement européen.

VENDREDI 23 AOUT de 16h à 17h30 – AMPHITHÉATRE PEREZ

Les enjeux de la 2e conférence environnementale

Il y a un an, la première conference environnementale relançait la concertation sur la transition écologique après les illusions perdues du Grenelle de l’environnement. Un nouveau rendez-vous est prévu les 20 et 21 septembre prochain. Cinq chantiers sont annoncés : économie circulaire et déchets ; emplois de la transition écologique ; politique de l’eau ; biodiversité marine ; éducation à l’environnement et au développement durable. Où en est-on des 84 mesures annoncées en 2012 ? Quels sont les enjeux de ces nouveaux chantiers ?
Pour les ONG et EELV, le temps est venu de changer de braquet.
Animation : Helder de Oliveira. Avec : Bruno Genty, président de FNE ; Alain Chabrolle représentant l’Association des régions de France (ARF) à la conférence environnementale ; Cécile Ostria, directrice de FNH ; Ronan Dantec, sénateur ; Corinne Rufet, vice-présidente du conseil régional de l’Ile-de-France en charge de l’environnement ; Sandrine Bélier, euro-députée, Anne Bringault, CLER-RAC (sous réserve).

DES ATELIERS :

Jeudi 22 de 11h30 – 13h – LSH 406

Le scandale de la privatisation des semences.

A l’heure où Monsanto a lancé une offensive sans précédent, où Kokopelli est condamnée, où on cherche à assujettir les paysans à des mesures injustes de participation au financement des firmes de semences, la mobilisation des ressources génétiques disponibles à l’échelle locale doit être encouragée.
Animation : Sarah Feuillette, responsable de la commission agriculture et ruralité. Avec : Sandrine Bélier, eurodéputée ; Guy Kastler, syndicaliste anti-OGM ; Thierry Pradier, conseiller régional.

JEUDI 22 de 14h – 15h30 – LSH 405

Comment mettre fin à la spéculation sur les produits agricoles ?

La spéculation financière peut augmenter artificiellement les prix des produits agricoles de première nécessité. Elle pousse aussi à la déforestation et à l’exploitation intensive des sols. Plus que dans tout autre domaine, la logique financière est ici dévastatrice sur le plan social et environnemental.
Animation : Cyrielle Châtelain. Avec : Brigitte Allain, député EELV. Avec : Sandrine Bélier, eurodéputée EELV ; Ghizlaine Guessous, membre de la commission économie EELV ; Marc Dufumier, expert agronome de la FNH.

JEUDI 22 de 16h – 17h30 – LSH 205

Culture numériques et droits d’auteurs : séance de travail autour des suites à donner au rapport Lescure.

Comment combiner rémunération équitable des auteurs et financer la création tout en légalisant les pratiques libres sur Internet ? Quelles propositions pour soutenir la création musicale et audiovisuelle indépendante ?
Animation : Hervé Pérard. Avec : Sandrine Bélier, eurodéputée ; André Gattolin, sénateur ; Gaëlle Krikorian, commission partage 2.0.

VENDREDI 23 de 11h30 – 13h – LSH 205

Internet, la publicité et la gratuité

Free, bloquant la publicité, a déclenché une tempête dans le monde d’internet et des médias, qui dépendent de la pub. Internet a-t-il vocation à vendre du temps de cerveau disponible ? Y a-t-il des modèles internet et médias sans pub ? Comment se protéger de la pub sur la toile ?
Animation : Charlotte Nenner. Avec : Sandrine Bélier, eurodéputée ; Antonin Moulart, animateur de la campagne « Surfez couverts » ; Khaled Gaiji, co-président de l’association RAP (Résistance à l’Agression Publicitaire).

VENDREDI 23 de 14h – 15h30 – SALLE POLYVALENTE

Agir pour la biodiversité et contre les changements climatiques et la biopiraterie : quels instruments internationaux ?

Les prochains rendez-vous internationaux environnementaux seront déterminants. Nous devons faire entendre les propositions des écologistes pour des solutions qui comptent.
Animation : Benjamin Joyeux. Avec : Sandrine Bélier, eurodéputée ; Sergio Coronado, député ; Catherine Grèze, eurodéputée ; Yannick Jadot, eurodéputé.

SAMEDI 24 AOUT 2013

Cette année je ne resterai pas jusqu’à la fin des JDE. J’ai un excellent motif : Les 60 ans de mariage de mes grands-parents à Angoulême. Mais et j’ai préparé avant de partir des vidéos sur l’INITIATIVE CITOYENNE EUROPEENNE pour le forum des coopérateur-trices et sur la Commission parlementaire des PETITIONS pour l’atelier des secrétaires régionaux-ales.

juillet 27, 2013 at 1:21 Laisser un commentaire

Mortalité des abeilles : L’Union européenne restreint l’usage d’un nouveau pesticide

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Bruxelles, 16 juillet 2013

Logo de la campagne des Verts "Donnons une chance aux abeilles"

Logo de la campagne des Verts « Donnons une chance aux abeilles »

Alors que la Commission européenne avait récemment pris la décision de suspendre pendant deux ans l’utilisation de trois pesticides néonicotinoides, un comité permanent d’experts des États membres se prononçait aujourd’hui sur un autre insecticide dangereux pour les pollinisateurs. À l’issue de cette réunion, une majorité qualifiée a été atteinte permettant de limiter l’usage du fipronil en Europe.

Sandrine BELIER, membre de la Commission Environnement, Santé publique et Sécurité Alimentaire du Parlement européen réagit : « La restriction de l’utilisation du fipronil était la seule ligne de conduite responsable à adopter et je salue le vote des 23 États membres de l’Union européenne qui l’ont soutenue. Ainsi, ce pesticide ne pourra plus être utilisé pour le traitement du maïs et du tournesol, interdiction déjà appliquée dans certains États membres. Ces derniers devront mettre en application cette restriction fin 2013 au plus tard. »

L’eurodéputée EELV ajoute : « Au lieu de défendre les intérêts à court terme de l’agro-industrie chimique, les gouvernements européens ont compris qu’il était nécessaire de prioriser la lutte contre le déclin des populations d’abeilles, qui passe nécessairement par de plus larges restrictions et interdictions des produits qui les mettent en danger. En effet, la proposition adoptée par les États Membres s’appuyait sur un récent rapport de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (1) qui dénonçait la toxicité aigüe de cette matière active du pesticide Régent de BASF pour les pollinisateurs.  »

Sandrine Bélier conclut « Cette mesure n’est pourtant qu’une mince avancée. Une révision complète de nos modèles agricoles et une prise en considération accrue de la biodiversité sont essentielles pour empêcher l’effondrement de nos colonies d’abeilles. »

(1) Avis de l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments sur le fipronil, 27 mai 2013 : http://www.efsa.europa.eu/fr/efsajournal/pub/3158.htm

juillet 16, 2013 at 3:51 3 commentaires

Articles précédents


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Facebook

Twitter