Posts tagged ‘ogm’

Semaine européenne des abeilles et des pollinisateurs 2014 : les Verts ne se démobilisent pas

Les abeilles et les pollinisateurs sont des bio – indicateurs de la biodiversité et de la sécurité alimentaire : quand ils commencent à mourir en grand nombre alors quelque chose ne va vraiment pas avec le système.Dans le cadre de la Semaine européenne des abeilles et des pollinisateurs 2014, le Groupe des Verts / ALE organise une série d’événements du 1er au 4 Avril pour mettre en évidence qu’une agriculture sans pesticide et sans OGM est une condition nécessaire pour des abeilles et des pollinisateurs en bonne santé .

Cette même semaine, Bruxelles accueille une série de conférences sur les abeilles et la pollinisation. L’une d’elles , la Bee Week Conference , a lieu pour la troisième année consécutive au Parlement européen . Une autre conférence se concentre sur les pollinisateurs dans l’agriculture . Une troisième, sur la santé des abeilles , sera organisée par la Commission européenne. Deux de ces trois conférences sont soutenues par l’industrie agro -chimique et des organisations connexes. Elles tentent ainsi d’orienter le débat actuel sur la question de la mortalité des pollinisateurs en oubliant de mentionner que la forte toxicité des produits qu’ils vendent est l’une des principales causes de l’effondrement des populations d’abeilles.

Retrouvez des images de notre action devant le Parlement européen où l’industrie avait monté un « jardin des abeilles ».

La campagne « Donnons une chance aux abeilles »

Publicités

avril 2, 2014 at 6:07 Laisser un commentaire

Maïs OGM de Pioneer : L’opposition face au maïs OGM doit être reconnue par la Commission européenne

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Bruxelles, 11 février 2014

MaisLes gouvernements des États membres ont voté aujourd’hui, à l’occasion du Conseil Affaires générales, sur la proposition de la Commission européenne d’autoriser la culture d’une variété de maïs OGM dans l’UE pour la première fois depuis 15 ans. (maïs TC 1507 de la compagnie Pioneer-Dupont). Une forte majorité d’États membres (18) s’est prononcée contre une telle autorisation et seulement 3 États membres l’ont soutenue. Les Verts au PE demandent à la Commission de tenir compte de cette opposition et de retirer l’autorisation proposée.

Réagissant au vote des États membres, Sandrine BELIER, porte-parole Environnement des Verts européens a estimé que :

« Le Parlement européen (1), la majorité d’États membres et 80 % des citoyens ont clairement exprimé leur refus face à une nouvelle autorisation d’OGM. Mais l’absence de majorité qualifiée lors du vote d’aujourd’hui donne une nouvelle fois le dernier mot à la Commission européenne. Cette dernière parait prête à faire un cadeau à la compagnie Pioneer-Dupont et permettre l’autorisation d’au moins un OGM pendant cette législature.

Il est impératif que José Manuel Barroso, son Président, écoute et entende la majorité des Européens et retire sa proposition d’autoriser le maïs OGM de Pioneer. La Commission européenne doit cesser de tenter par tous les moyens d’imposer des choix qui semblent dictés par d’autres intérêts que ceux des consommateurs européens.

L’enjeu est capital pour la démocratie européenne. Alors que François Hollande rencontre cette semaine le Président américain et que le quatrième round de négociation du Traité transatlantique (TAFTA/TTIP) aura lieu à Bruxelles début mars, les dirigeants européens doivent faire comprendre à leurs homologues américains que les paysans et consommateurs européens refusent de se faire imposer leur alimentation par les multinationales. »

(1) Communiqué de presse du 16 janvier 2014 de Sandrine Bélier et José Bové « Les eurodéputés s’opposent à l’autorisation de mise en culture du maïs OGM »

février 11, 2014 at 5:20 Laisser un commentaire

Les eurodéputés s’opposent à l’autorisation de mise en culture du maïs OGM

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Strasbourg, le 16 janvier 2014

Logo de la Campagne des Verts "Donnons une chance aux abeilles"

Logo de la Campagne des Verts « Donnons une chance aux abeilles »

Les eurodéputés ont voté aujourd’hui une résolution proposée par le groupe Verts/ALE au Parlement européen sur la mise en culture du maïs OGM. Cette résolution, non contraignante, demande le rejet de la proposition de la Commission européenne d’autoriser la culture d’un nouveau maïs OGM. Elle souligne le fait que la Commission a dépassé les pouvoirs de mise en œuvre conférés par la directive 2001/18, appelle au retrait de cette demande d’autorisation et à n’autoriser aucun OGM tant que les procédures d’autorisation n’ont pas été améliorées.

Pour Sandrine BELIER, membre de la commission environnement du Parlement européen:

« En soutenant la résolution des écologistes, les députés européens s’opposent aux manœuvres de la Commission européenne qui parait prête à faire du forcing pour voir l’autorisation d’au moins un OGM pendant cette législature. Pourtant, l’exécutif européen vient de subir récemment un camouflet de la Cour de justice de l’Union européenne. Cette dernière a conclu que la pomme de terre Amflora avait été illégalement autorisée en 2010. Il est impératif que la Commission retire sa proposition d’autoriser un nouveau maïs OGM et entende l’appel du Parlement européen. Elle doit cesser de tenter par tous les moyens d’imposer des choix qui semblent dictés par d’autres intérêts que ceux des consommateurs européens. Les députés européens expriment le malaise d’une immense majorité de citoyens face aux OGM. »

 Suite à sa condamnation par la CJCE pour avoir indûment bloqué le processus d’autorisation du maïs OGM 1507 de Pioneer, la Commission a soumis une proposition d’autoriser ce maïs au Conseil des Ministres de l’UE, qui devrait statuer avant le 12/02. Dans sa hâte, la Commission suggère de passer par une obscure procédure écrite, qui éviterait les discussions au Conseil et tiendrait le public soigneusement à l’écart.

Pour José BOVE, Vice-président de la commission de l’agriculture du Parlement européen:

« Nous appelons les représentants des gouvernements, qui se réunissent demain en COREPER afin de décider de la suite à donner à cette demande, à tenir compte de ce vote des eurodéputés et des conclusions du cas Amflora pour rejeter cette autorisation et préserver les territoires européens de la culture de ce maïs OGM. Cela éviterait à la Commission d’être à nouveau poursuivie devant la CJCE  pour autorisation « illégale » d’un OGM. En outre, ce maïs OGM a été insuffisamment évalué et pose des problèmes écologiques, en particulier des impacts sur des insectes non ciblés et des pollinisateurs. Les Européens ne comprendraient pas que le 1er maïs OGM autorisé à la culture depuis 15 ans soit justement un produit pour lequel l’EFSA elle-même a indiqué qu’il comportait des risques. Après le vote irresponsable d’hier au Parlement européen qui empêche les apiculteurs de se protéger des OGM, il est absolument nécessaire de conserver une Europe sans OGM ».

janvier 16, 2014 at 11:18 1 commentaire

Miel et OGM : Les OGM sont protégés aux dépens des apiculteurs

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Strasbourg, le 15 janvier 2014

Logo de la campagne des Verts "Donnons une chance aux abeilles"

Logo de la campagne des Verts « Donnons une chance aux abeilles »

Le Parlement européen a voté aujourd’hui sur la proposition de révision des règles européennes sur le miel. Une majorité de députés a adopté la proposition de la Commission européenne. En conséquence, la présence de pollen OGM dans le miel ne sera pas indiquée sur l’étiquette.

Sandrine BELIER et José BOVE, députés du Groupe des Verts/ALE et membres des commissions Environnement et Agriculture critiquent ce vote :

« Depuis l’apparition des OGM dans nos champs, de nombreuses inquiétudes existent concernant le devenir des abeilles et du miel. L’utilisation des OGM est associée à l’usage de pesticides et à un modèle d’agriculture non favorable au bien-être de l’abeille, des apiculteurs, des agriculteurs et des consommateurs qui sont d’ailleurs clairement opposés à la présence d’OGM dans leur nourriture.

Suite à l’arrêt de 2001 de la Cour de Justice de l’Union européenne (1) qui impose que le miel contenant du pollen OGM soit étiqueté, la Commission européenne a préféré présenter une révision de la directive miel qui évite cet étiquetage par une astuce sémantique qui permet de considérer le pollen OGM comme un constituant naturel du miel. Les Verts au Parlement européen se sont mobilisés aux côtés des associations et des professionnels du secteur afin de rejeter cette proposition hypocrite.

Pourtant, une majorité de parlementaires européens a aujourd’hui refusé que le miel soit étiqueté en acceptant la proposition de la Commission, aux dépens des apiculteurs qu’elle prétend protéger. En cachant la contamination du miel par des OGM aux consommateurs, ce sont les producteurs d’OGM qui sortent gagnants face aux apiculteurs qui souhaitent produire du miel sans OGM. Il est simplement intolérable qu’on refuse aux ruches et aux apiculteurs européens la protection qui est offerte aux agriculteurs face aux cultures et à la contamination par les OGM. »

(1) En 2011, la Cour de Justice de l’UE a établi que du miel contaminé avec du pollen de maïs MON810 était soumis à une obligation d’étiquetage (au-delà d’une présence de 0.9% de pollens issus d’OGM autorisés dans l’alimentation humaine). En toute logique, on devrait donc appliquer au miel des principes essentiels de la réglementation sur les OGM.

janvier 15, 2014 at 12:39 1 commentaire

Autorisations d’OGM : Les parlementaires mettent le holà

COMMUNIQUE DE PRESSE – Bruxelles, mardi 17 décembre 2013

MaisLa Commission Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire du Parlement européen s’est prononcée aujourd’hui sur la décision de la Commission européenne de proposer aux États membres la mise en culture du maïs OGM (TC 1507) développé par la multinationale américaine Pioneer. Une large majorité de parlementaires (34 contre 15) s’est opposée à la proposition que l’exécutif européen entend soumettre aux États membres début 2014.

Pour Sandrine BELIER, députée européenne Verte et membre de la Commission Environnement :

« Alors que la Cour de Justice européenne vient de désavouer la décision de la Commission d’autoriser la culture de la pomme de terre Amflora, le signal envoyé est fort. Les députés européens viennent mettre le holà à la spirale infernale dans laquelle la Commission entraine l’UE. Elle doit cesser de tenter par tous les moyens d’imposer des choix qui semblent dictés par d’autres intérêts que ceux des consommateurs européens. Les députés européens expriment le malaise d’une immense majorité de citoyens face aux OGM. La preuve de l’innocuité des OGM reste à faire et est contestée par de nombreux scientifiques alors que les impacts environnementaux et sociaux de leur culture sont de plus en plus visibles. Il est irresponsable de les autoriser. »

Pour José BOVE, député européen Vert et vice-Président de la Commission Agriculture :

« Même le Conseil européen des ministres de l’environnement avait demandé en 2008 que soit profondément amélioré le système européen d’évaluation des risques mais la Commission n’a guère avancé sur ces points majeurs et essaie de passer en force pour autoriser de nouveaux OGM. Les gouvernements européens doivent impérativement rendre public le contenu de la procédure écrite sur laquelle ils sont amenés à se prononcer. Par ailleurs, il appartiendra à l’ensemble du Parlement de confirmer le vote de la Commission Environnement qui vient défendre aujourd’hui les droits des consommateurs et des paysans. José Manuel Barroso doit faire comprendre à ses homologues américains que les paysans et consommateurs européens refusent de se faire imposer leur alimentation par les multinationales. »

décembre 17, 2013 at 11:25 Laisser un commentaire

Rendez-vous aux Journées d’Eté des Ecologistes à Marseille

Widget-JDECette année, les écologistes se retrouvent du 21 au 24 août à Marseille pour leurs Journées d’Eté.

Ecolocamp, Forums, Ateliers, Bilans de mandats, autant de temps et d’espaces pour échanger et faire progresser notre projet.

Je vous propose de nous retrouver autour d’un pot convivial dont je déterminerai le lieu et l’heure une fois sur place et en attendant, voici mon agenda de « travail » pour ces 4 jours :

MERCREDI 21 AOUT 2013 : L’ÉCOLOCAMP, LE LABORATOIRE D’ECOLOGIE NUMERIQUE ET D’ACTIONS MILITANTES

17h – 18h30 PRISM/Hadopi : La surveillance d’Etat généralisée est une réalité. Quels en sont les modalités et les dangers ?

La surveillance généralisée des réseaux se développe sous des prétextes de lutte contre le terrorisme ou de défense des ayant-droits culturels. Les affaires PRISM et AMESYS, la volonté de surveillance des réseaux d’échange, cachent une réalité peu reluisante. La protection de la vie privée de tous les citoyens et la neutralité du net ne sont pas des détails, mais une déclinaison numérique de nos libertés fondamentales. Prism /data perso / Amesys+Bull (logiciel Eagle) / Hadopi / Acte 2 Culture / Rapport Lescure (évolution de la législation)

animé par Frédric Toutain, ecologeek, avec Marc Rees (PC Inpact, Jean-Marc Manach, Benjamin Bayart (FDN / Quadrature), Isabelle Attard, députée EELV du Calvados, Sandrine Bélier, députée européenne, Christophe Cavard, député du Gard, président de commission d’enquête parlementaire sur le fonctionnement des services de renseignement français

20h – 21h45 Soirée : Pléniere de clôture Ecolocamp. Les écolos contre Big Brother : nos propositions pour une société du partage.

Comme la révolution industrielle et la révolution des transports, la révolution des télécommunications change en profondeur nos sociétés. Ces changements, difficiles à anticiper, entraînent leur lot de problèmes. Il est crucial que le pouvoir politique se penche sur la façon de mettre cette révolution technologique au service des citoyens, en les protégeant des abus en tout genre.
Les écologistes proposent de revenir au fondement de nos sociétés : le lien humain et le respect de l’environnement. Les progrès numériques doivent être contrôlés en ce sens.

animé par Fred Neau, animateur des ecologeeks, Pascal Durand, secrétaire national d’EELV, Sandrine Bélier, députée européenne, Sandrine Rousseau, conseillère régionale, membre du Bureau Exécutif en charge du programme et Journée d’été, Denis Granjean, secrétaire régional EELV de PACA, Yannick Jadot, député européen, Yann Moulier Boutang, économiste et essayiste, auteur de « Le capitalisme cognitif : la nouvelle grande transformation » (Éd. Amsterdam, 2007), Michel Briand, membre du Conseil National du Numérique, élu EELV de Brest, Fred Couchet (April), Lionel Maurel (Calimaq), André Gattolin, sénateur, membre de la commission culture, éducation, communication, Sergio Coronado, député

DES FORUMS :

JEUDI 22 AOUT 2013, DE 14H A 15H30 – AMPHITHEATRE FABRY

“Super Trash”, film de Martin Esposito

Production de “Mother & Son” et “In production”. Martin revient sur les lieux de son enfance : c’est aujourd’hui une gigantesque décharge à ciel ouvert. Il s’y installe, et essaye de recréer un univers vivable au milieu de la valse des camions. Au-delà de la dénonciation, ce film est une métaphore de notre monde loin de la culpabilité.
En présence du réalisateur Martin Esposito et de Sandrine Bélier, eurodéputée.

JEUDI 22 AOUT, DE 16H 1 17H30 – AMPHITHÉATRE MARION

Vivre mieux en Europe : Bilan de la délégation française des député-e-s Europe Ecologie Les Verts au Parlement européen

Nos 16 eurodéputé-e-s étaient encore sur tous les fronts ces douze derniers mois pour défendre une certaine idée de l’Europe, pour vivre mieux en Europe. Le chômage et l’austérité ne sont pas la faute de l’Europe, mais le résultat de son orientation politique actuelle. Et ce résultat c’est également une montée en flèche de l’euroscepticisme. Or les écologistes ne cessent de rétorquer qu’une autre Europe est possible, plus démocratique, de la transition écologique et de la solidarité.
Avec : la délégation française du groupe Verts/ALE au parlement européen.

VENDREDI 23 AOUT de 16h à 17h30 – AMPHITHÉATRE PEREZ

Les enjeux de la 2e conférence environnementale

Il y a un an, la première conference environnementale relançait la concertation sur la transition écologique après les illusions perdues du Grenelle de l’environnement. Un nouveau rendez-vous est prévu les 20 et 21 septembre prochain. Cinq chantiers sont annoncés : économie circulaire et déchets ; emplois de la transition écologique ; politique de l’eau ; biodiversité marine ; éducation à l’environnement et au développement durable. Où en est-on des 84 mesures annoncées en 2012 ? Quels sont les enjeux de ces nouveaux chantiers ?
Pour les ONG et EELV, le temps est venu de changer de braquet.
Animation : Helder de Oliveira. Avec : Bruno Genty, président de FNE ; Alain Chabrolle représentant l’Association des régions de France (ARF) à la conférence environnementale ; Cécile Ostria, directrice de FNH ; Ronan Dantec, sénateur ; Corinne Rufet, vice-présidente du conseil régional de l’Ile-de-France en charge de l’environnement ; Sandrine Bélier, euro-députée, Anne Bringault, CLER-RAC (sous réserve).

DES ATELIERS :

Jeudi 22 de 11h30 – 13h – LSH 406

Le scandale de la privatisation des semences.

A l’heure où Monsanto a lancé une offensive sans précédent, où Kokopelli est condamnée, où on cherche à assujettir les paysans à des mesures injustes de participation au financement des firmes de semences, la mobilisation des ressources génétiques disponibles à l’échelle locale doit être encouragée.
Animation : Sarah Feuillette, responsable de la commission agriculture et ruralité. Avec : Sandrine Bélier, eurodéputée ; Guy Kastler, syndicaliste anti-OGM ; Thierry Pradier, conseiller régional.

JEUDI 22 de 14h – 15h30 – LSH 405

Comment mettre fin à la spéculation sur les produits agricoles ?

La spéculation financière peut augmenter artificiellement les prix des produits agricoles de première nécessité. Elle pousse aussi à la déforestation et à l’exploitation intensive des sols. Plus que dans tout autre domaine, la logique financière est ici dévastatrice sur le plan social et environnemental.
Animation : Cyrielle Châtelain. Avec : Brigitte Allain, député EELV. Avec : Sandrine Bélier, eurodéputée EELV ; Ghizlaine Guessous, membre de la commission économie EELV ; Marc Dufumier, expert agronome de la FNH.

JEUDI 22 de 16h – 17h30 – LSH 205

Culture numériques et droits d’auteurs : séance de travail autour des suites à donner au rapport Lescure.

Comment combiner rémunération équitable des auteurs et financer la création tout en légalisant les pratiques libres sur Internet ? Quelles propositions pour soutenir la création musicale et audiovisuelle indépendante ?
Animation : Hervé Pérard. Avec : Sandrine Bélier, eurodéputée ; André Gattolin, sénateur ; Gaëlle Krikorian, commission partage 2.0.

VENDREDI 23 de 11h30 – 13h – LSH 205

Internet, la publicité et la gratuité

Free, bloquant la publicité, a déclenché une tempête dans le monde d’internet et des médias, qui dépendent de la pub. Internet a-t-il vocation à vendre du temps de cerveau disponible ? Y a-t-il des modèles internet et médias sans pub ? Comment se protéger de la pub sur la toile ?
Animation : Charlotte Nenner. Avec : Sandrine Bélier, eurodéputée ; Antonin Moulart, animateur de la campagne « Surfez couverts » ; Khaled Gaiji, co-président de l’association RAP (Résistance à l’Agression Publicitaire).

VENDREDI 23 de 14h – 15h30 – SALLE POLYVALENTE

Agir pour la biodiversité et contre les changements climatiques et la biopiraterie : quels instruments internationaux ?

Les prochains rendez-vous internationaux environnementaux seront déterminants. Nous devons faire entendre les propositions des écologistes pour des solutions qui comptent.
Animation : Benjamin Joyeux. Avec : Sandrine Bélier, eurodéputée ; Sergio Coronado, député ; Catherine Grèze, eurodéputée ; Yannick Jadot, eurodéputé.

SAMEDI 24 AOUT 2013

Cette année je ne resterai pas jusqu’à la fin des JDE. J’ai un excellent motif : Les 60 ans de mariage de mes grands-parents à Angoulême. Mais et j’ai préparé avant de partir des vidéos sur l’INITIATIVE CITOYENNE EUROPEENNE pour le forum des coopérateur-trices et sur la Commission parlementaire des PETITIONS pour l’atelier des secrétaires régionaux-ales.

juillet 27, 2013 at 1:21 Laisser un commentaire

Nouvelles menaces OGM en Europe

BléLe Parlement roumain a adopté fin juin 2013, un projet de loi qui utorisera la culture d’OGM dans les zones protégées telles que les sites Natura 2000. Ce réseau européen qui vise à préserver des zones de premièe importance pour la biodiversité européenne serait mis en danger par une telle décision. Si les Ministres de l’Environnement des Etats membres s’étaient engagés fin 2008 à mieux protéger ces territoires ensibles des cultures OGM, cette volonté n’a pas encore été traduite dans la législation européenne. J’ai donc interpellé afin de l’alerter sur les dangers si un tel texte devait être adopté et demander qu’enfin le réseau Natura 2000 soit une zone de non-droit pour les OGM.

En parallèle, une décision doit être adoptée aujourd’hui, 11 juillet, à Bruxelles sur la demande d’autorisation du MON810 déposée par Monsanto pour pouvoir légalement contaminer le miel et les produits de l’agriculture (aujourd’hui, en absence d’autorisation spécifique pour le MON810 dans le miel, la CJE considère que la vente de miel contenant des traces de ce maïs OGM est illégale) ainsi que sur le maïs Smartstax, de Monsanto et Dow AgroSciences, qui contient jusqu’à 6 gènes insecticides et 2 gènes de résistance à des herbicides, et pour lequel l’évaluation des risques a été extrêmement réduite.

La Commission européenne continue donc à autoriser l’importation de nouveaux OGM, alors même qu’elle reconnaît en publiant une réglementation sur l’évaluation des risques sanitaires, qu’ils n’ont jusqu’à présent pas été suffisamment évalués et qui refuse les clauses de sauvegarde invoquées par différents Etats-membres sur le seul maïs OGM actuellement autorisé à la culture. On s’attend également à ce que les négociations EU-US pour un accord commercial (TTIP) mettent la pression sur l’Union européenne pour assouplir sa réglementation sur l’évaluation des risques et les conditions d’autorisations des OGM. Ces développements tendent à nous alerter sur le fait que le danger de voir les OGM envahir nos champs n’a jamais été aussi grand.

Retrouvez ici le dernier article de la campagne des Verts européens sur les OGM.

Retrouvez ci-dessous la question écrite que j’ai adressée le 10 juillet 2013 à la Commission européenne :

« Sites roumains Natura 2000 et culture d’OGM

Le Parlement roumain a adopté fin juin 2013, un projet de loi autorisant les cultures d’organismes génétiquement modifiés (OGM) dans des zones protégées, y compris sur les sites faisant partie du réseau européen Natura 2000. Or, près de 23 % du territoire de la Roumanie est couvert par ce réseau « témoin de l’importance accordée par les citoyens européens à la biodiversité » selon les propres termes de la Commission européenne.

Le Conseil de l’Environnement de l’Union européenne de décembre 2008 s’est prononcé sur la protection des territoires sensibles et ou protégés par rapport aux cultures d’OGM. Les ministres de l’Environnement ont conclu à la nécessaire prise en compte des écosystèmes et zones géographiques particulières « présentant une haute valeur en matière de biodiversité et de pratiques agricoles spécifiques », et se sont accordés sur la possibilité de restreindre ou conditionner la culture des OGM dans les zones Natura 2000.

Ceci étant, je demande à la Commission européenne de bien vouloir me fournir les informations suivantes:
1. A-t-elle connaissance de ce projet de loi adopté par le Parlement roumain ?
2. Étant donné l’importance du réseau Natura 2000, ne juge-t-elle pas essentiel de protéger ces zones de possibles contaminations par des cultures OGM?
3. La Commission entend-elle proposer à cet effet de nouvelles mesures visant à interdire la mise en culture d’OGM dans les zones Natura 2000 ? »

juillet 11, 2013 at 10:37 3 commentaires

Articles précédents


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.