Posts tagged ‘Fukushima’

Tribune – Transition énergétique: tout commence à Fessenheim !

nucléaire photoLe 11 mars 2011 est arrivé à Fukushima ce qui, selon les experts, n’aurait jamais dû arriver. Trois ans après la catastrophe, Naoto Matsumura, cet agriculteur japonais qui a refusé d’évacuer la zone interdite proche de la centrale de Dai-ichi, sera en Alsace pour témoigner de la dévastation causée par l’accident. Ce triste anniversaire, que les militants anti-nucléaires s’apprêtent à commémorer dimanche 9 mars sur les ponts du Rhin, nous rappelle que fermer la plus vieille centrale nucléaire de France située à Fessenheim est aujourd’hui une nécessité absolue. Pour la sécurité de chacun, avant toute chose, mais aussi pour aborder de manière lucide et volontaire la question de la transition énergétique.

Suite de la tribune sur le site Internet du Monde:
http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/03/11/transition-energetique-tout-commence-a-fessenheim_4380917_3232.html

Ma réaction à la venue de Naoto Matsumura en Alsace et au Parlement européen:

mars 11, 2014 at 11:03 Laisser un commentaire

Naoto Matsumura, le dernier homme de Fukushima au Parlement européen à Strasbourg mardi 11 mars 2014

Rendez vous au Parlement européen mardi 11 mars pour une conférence de presse, un débat public et une action de commémoration.

Autour du témoignage fort de Naoto Matsumura, homme de la terre, qui vit dans la zone évacuée depuis mars 2011 pour prendre soin des animaux abandonnés, et avec ma collègue eurodéputée EELV Michèle Rivasi, nous nous retrouverons au Parlement européen à Strasbourg pour trois temps forts dans la journée de mardi 11 mars afin de commémorer l’anniversaire de la catastrophe qui frappa le Japon il y a trois ans.

Naoto Matsumura Poster

mars 7, 2014 at 12:58 Laisser un commentaire

Sûreté nucléaire: Petits arrangements de Bruxelles avec le lobby nucléaire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Strasbourg, le 13 Juin 2013

20120310_161206La Commission européenne a présenté aujourd’hui des mesures attendues depuis longtemps sur la révision des règles de l’UE sur la sureté nucléaire. Sandrine Bélier, députée européenne Europe Ecologie Les Verts, du Grand Est de la France (Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Bourgogne) déplore les lacunes majeures de la réforme proposée par Bruxelles:

« Les propositions présentées aujourd’hui pour réviser la législation européenne sur la sûreté nucléaire sont très décevantes. Les leçons de Fukushima n’ont pas été tirées. La Commission Européenne n’a pas tenu sa promesse de fournir des règles véritablement ambitieuses. En dépit de la nécessité urgente de pallier à des failles de sécurité dans plusieurs centrales européennes, aucun critère de sécurité n’a été mis à jour pour les centrales nucléaires, qui fonctionnent pourtant selon les dernières normes scientifiques et techniques. Les risques d’attaques terroristes ou de sabotage sont complètement ignorés. La Commission européenne ne cache pas que l’intérêt de l’industrie nucléaire vient en premier. Ces propositions ont été moulées sur les exigences de cette dernière et doivent être considérées comme une nouvelle tentative de légitimer l’énergie nucléaire, et de prolonger la durée de vie des vieux réacteurs en faisant fi de la sécurité publique, considération jugée trop gênante.

Dans ma circonscription, les nombreux incidents* confirment la vétusté des centrales de Chooz, Cattenom et Fessenheim. Y poursuivre les investissements estimés à plusieurs centaines de millions d’euros ne permet pas de garantir la sécurité des populations et est une dépense inutile. Ces sommes pourraient être investies plus efficacement dans l’arrêt et le démantèlement de ces centrales ainsi que dans des technologies énergétiques d’avenir, garantes de notre sécurité énergétique, sanitaire et environnementale.

L’eurodéputée ajoute : « Les propositions visant à renforcer les dispositions relatives à la transparence et l’indépendance des autorités de régulation doivent néanmoins êtres saluées et devraient, les écologistes l’espèrent, résoudre certains des conflits d’intérêts qui existent. Toutefois, cela ne suffit pas à atténuer la faiblesse globale de ces mesures. La solution d’avenir est de mettre en œuvre la transition énergétique vers les énergies renouvelables, de développer un nouveau savoir-faire industriel sur lequel se fondera un nouveau dynamisme pour l’ensemble du secteur énergétique français et européen. »

* la semaine dernière, la centrale de Cattenom faisait l’objet d’un rappel à l’ordre de l’ASN à propos de la radioprotection des salariés, et le réacteur nucléaire n°1 était mis à l’arrêt après le spectaculaire incendie d’un transformateur électrique.

juin 13, 2013 at 3:14 1 commentaire

MERCI et VOUS pouvez compter sur moi aujourd’hui et demain comme hier ;-)

Merci! pour cette vidéo (mise en ligne 😉 … qui me rappelle que c’est VOUS qui donnez du sens et de la force à mon engagement politique! Dans le contexte difficile, ce n’est pas le moment de ne plus y croire, de tout lâcher, céder à la facilité… ! A la veille de mon rapport sur l’accès et le partage des ressources naturelles (rendu public lundi), encore merci !!!

avril 19, 2013 at 6:59 1 commentaire


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter