Posts tagged ‘alimentation’

Pour un étiquetage européen transparent pour les produits végétariens et végétaliens

Je soutiens la création d’un étiquetage européen spécifique pour les produits végétariens ou végétaliens. Le Parlement européen se mobilise actuellement en ce sens avec une proposition d’acte de l’Union (1).

Il n’y a aujourd’hui aucune règle claire concernant l’étiquetage des produits végétariens ou végétaliens au niveau européen (par exemple, certains produits contenant de la gélatine peuvent recevoir l’appellation « végétarien »). Par conséquent, les différents labels apposés sur les produits végétariens et végétaliens aujourd’hui en Europe ne procurent aucune garantie aux consommateurs.

La seule initiative réellement européenne est le Label V de l’Union végétarienne européenne. Il s’agit d’un label qui requiert que les compagnies remplissent certaines conditions concernant leurs produits pour l’obtenir. Le label est actuellement utilisé dans 15 des 28 pays de l’Union et en Norvège.

Le règlement sur l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires oblige la Commission européenne à adopter des mesures afin de s’assurer que l’information donnée aux consommateurs concernant le caractère végétarien ou végétalien de leur nourriture ne soit pas ambigu ou trompeur. Cependant, la Commission n’a pour le moment rien présenté et a déclaré que le sujet n’était pas une priorité pour elle.

Par conséquent, les députés européens, au premier rang desquels les écologistes, vont demander à la Commission de soumettre au Parlement une proposition en ce sens, au travers de la proposition d’Acte de l’Union. La défense des intérêts des consommateurs européens passe par celle des végétariens et des vegans !

Lien vers la campagne des député(e)s européen(ne)s écologistes pour une alimentation durable sur le site Eat Better.

(1) La « Proposition d’Acte de l’Union » est un nouvel instrument dont le Parlement européen dispose depuis le traité de Lisbonne pour appeler la Commission européenne à agir sur un sujet et qui est ici utilisé pour la première fois.

Publicités

février 25, 2014 at 9:28 1 commentaire

Viande clonée en Europe: le Parlement européen ne doit rien laisser passer

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Bruxelles, le 18 décembre 2013

VacheTrois ans après que le Parlement européen se soit prononcé pour une interdiction totale et complète de la viande clonée sur le territoire européen, la Commission européenne revient aujourd’hui à la charge avec une proposition visant à l’autoriser à des fins alimentaires.

Pour José BOVE, député européen Vice-Président de la commission Agriculture et Développement rural :

« Le clonage animal pour la consommation humaine pose d’importants problèmes en matière de devenir des filières d’élevage. La substitution de biotechnologies animales au savoir-faire locaux des éleveurs, à la recherche participative par l’adaptation des races aux écosystèmes gérés par les paysans n’offrent aucune garantie pour les consommateurs en demande de produits de qualité. La technique et la science ne doivent pas être autorisées à reproduire ou tenter de reproduire la dynamique millénaire du vivant pour des motifs bassement économiques. Nos assiettes ne doivent pas devenir des déchèteries! N’ouvrons pas la boîte de Pandore de la manipulation du vivant animal. »

Pour Sandrine BELIER, députée européenne membre de la commission Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire :

« Cette proposition est une insulte au Parlement européen et aux citoyens qu’il représente. Est-il encore nécessaire de rappeler que plus de 60% des Européens (1) ne souhaitent pas consommer de viande clonée? L’empressement des négociateurs américains et européens de voir aboutir le nouvel accord transatlantique de libre-échange (TAFTA/TTIP) remet sur la table une proposition que le Parlement européen avait clairement rejetée. Les négociations commerciales ne doivent pas faire figure de cheval de Troie pour des mesures non-démocratiques et contraires aux valeurs de l’Union européenne. J’appelle la Commission européenne à respecter l’engagement de l’Union européenne à protéger ses citoyens et leur droit à une alimentation saine. »

(1) Sondage EUROBAROMETRE de 2008

décembre 18, 2013 at 1:12 Laisser un commentaire

Autorisations d’OGM : Les parlementaires mettent le holà

COMMUNIQUE DE PRESSE – Bruxelles, mardi 17 décembre 2013

MaisLa Commission Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire du Parlement européen s’est prononcée aujourd’hui sur la décision de la Commission européenne de proposer aux États membres la mise en culture du maïs OGM (TC 1507) développé par la multinationale américaine Pioneer. Une large majorité de parlementaires (34 contre 15) s’est opposée à la proposition que l’exécutif européen entend soumettre aux États membres début 2014.

Pour Sandrine BELIER, députée européenne Verte et membre de la Commission Environnement :

« Alors que la Cour de Justice européenne vient de désavouer la décision de la Commission d’autoriser la culture de la pomme de terre Amflora, le signal envoyé est fort. Les députés européens viennent mettre le holà à la spirale infernale dans laquelle la Commission entraine l’UE. Elle doit cesser de tenter par tous les moyens d’imposer des choix qui semblent dictés par d’autres intérêts que ceux des consommateurs européens. Les députés européens expriment le malaise d’une immense majorité de citoyens face aux OGM. La preuve de l’innocuité des OGM reste à faire et est contestée par de nombreux scientifiques alors que les impacts environnementaux et sociaux de leur culture sont de plus en plus visibles. Il est irresponsable de les autoriser. »

Pour José BOVE, député européen Vert et vice-Président de la Commission Agriculture :

« Même le Conseil européen des ministres de l’environnement avait demandé en 2008 que soit profondément amélioré le système européen d’évaluation des risques mais la Commission n’a guère avancé sur ces points majeurs et essaie de passer en force pour autoriser de nouveaux OGM. Les gouvernements européens doivent impérativement rendre public le contenu de la procédure écrite sur laquelle ils sont amenés à se prononcer. Par ailleurs, il appartiendra à l’ensemble du Parlement de confirmer le vote de la Commission Environnement qui vient défendre aujourd’hui les droits des consommateurs et des paysans. José Manuel Barroso doit faire comprendre à ses homologues américains que les paysans et consommateurs européens refusent de se faire imposer leur alimentation par les multinationales. »

décembre 17, 2013 at 11:25 Laisser un commentaire

Journée mondiale de l’alimentation : Halte au gâchis et priorité aux circuits courts

FoodLe 16 octobre est consacré à la journée mondiale de l’alimentation. Cette année, les Nations Unies se donnent pour priorité « des systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition ».

Assurer une alimentation saine et suffisante à tous, en Europe, du Nord au Sud de la planète est une de nos principales priorités aujourd’hui. Nos modèles de production alimentaire sont inadaptés et génèrent de profonds déséquilibres. Nous n’avons jamais autant produit et pourtant 30 % de cette production alimentaire (jusque 50% en Europe) finit à la poubelle. La malnutrition touche des pays producteurs (on pense notamment aux émeutes de la faim en Égypte, à Haïti, au Sénégal…) comme des États européens (en témoigne le maintien du budget du Fonds européen pour l’aide alimentaire).

Le modèle industriel mondialisé de l’agro-alimentaire pose aujourd’hui non seulement des problèmes au regard de la santé publique (pesticides, OGM, maladies liées aux élevages intensifs) mais participe également à fragiliser notre sécurité alimentaire et l’environnement (eau, climat, sols, biodiversité). Des solutions sont possibles mais impliquent un virage à 180 degrés. Pour changer ce paradigme, les écologistes défendent un système cohérent et fonctionnel, valorisant des circuits courts de production, un soutien massif aux producteurs biologiques et le maintien de l’aide alimentaire.

Retrouvez sous ce lien les informations et le livestream de la conférence organisée par les Verts européens « Nourir l’Europe en tant de crise » (jeudi 17 octobre 2013).

Et restez informé(e)s de notre campagne alimentation ici.

octobre 16, 2013 at 7:17 Laisser un commentaire


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.