Préservation du Lynx boréal : un plan national est nécessaire

février 24, 2014 at 5:26 Laisser un commentaire

Le lynx est une espèce protégée dans l’Union européenne au titre des annexes II, III et IV de la directive «Habitats». Au niveau français, le lynx boréal est protégé par la loi du 10 juillet 1976 sur la protection de la nature et par l’arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux mammifères (mis à jour le 23 avril 2007). Pourtant sur la Liste rouge des espèces menacées en France de l’Union internationale pour la conservation de la nature, l’espèce est classée «en danger». Les associations de protection de l’environnement observent notamment que la présence du lynx dans le noyau vosgien est en régression tandis que la population du noyau jurassien tend à stagner (Source: Réseau loup/lynx de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS)). Selon le réseau loup/lynx de l’ONCFS, un seul lynx a été identifié dans les Vosges durant le suivi hivernal de 2013.

Malgré les appels des associations de conservation de la nature et des scientifiques en ce sens, le lynx ne bénéficie d’aucun plan de conservation à l’échelle nationale, à la différence par exemple du loup ou de l’ours (plan de conservation et de restauration de l’ours brun dans les Pyrénées jusqu’en 2009).

Au regard de ces éléments, l’avenir du lynx en France n’apparaît pas pleinement assuré et impose une grande vigilance. En début d’année, j’ai adressé une question parlementaire à la Commission européenne sur ce sujet. J’alertais notamment ses services des menaces qui pèsent sur sa préservation en Europe et plus particulièrement en France. Il est nécessaire d’adopter rapidement de nouvelles mesures de protection nationale. J’ai donc relayé l’idée de la mise en place d’un plan national de conservation du lynx par l’État français afin de mieux protéger cette espèce d’intérêt communautaire. x autorités françaises de décider des mesures de gestion (plan d’action national ou tout autre type de mesure) nécessaires pour obtenir un statut de conservation favorable.

 

Il est donc nécessaire que les autorités françaises développent et assurent une protection de l’espèce dans le cadre des espaces existants comme le conseille la Commission européenne. Toutefois, une pleine cohérence des politiques menées pour préserver cette espèce d’intérêt communautaire ne pourra être achevée sans un plan national ambitieux. A moins d’un mois de la présentation du projet de loi cadre sur la biodiversité, j’appelle donc le gouvernement à se mobiliser pour le lynx boréal.

Retrouvez ma question parlementaire ainsi que la réponse des services de la Commission ici.

Advertisements

Entry filed under: Uncategorized. Tags: , , , , , , , , .

Procès d’Emmanuel Giboulot: Le temps des choix est venu pour notre modèle agricole Pour un étiquetage européen transparent pour les produits végétariens et végétaliens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter


%d blogueurs aiment cette page :