La taxe poids lourds, c’est maintenant!

octobre 30, 2013 at 5:10 1 commentaire

AFP Ecotaxe

La taxe poids-lourds mal nommée « éco-taxe » est une redevance sur le transport des marchandises par camions, ce n’est pas une taxe dite « écologique », c’est une application du principe pollueur-payeur (…)

Pourquoi les camions italiens et de l’Europe de l’Est pourrissent nos routes en Alsace et passent en France? Pour éviter la Suisse et l’Allemagne! L’écotaxe existe depuis 2005 en Allemagne (et encore bien plus longtemps en Suisse). Elle se justifie en France, pour une harmonisation fiscale européenne, pour les budgets qu’elle permet de dégager et le couloir à camions qu’elle nous évitera! Les lobbies alimentaires bretons imposent leurs lois à la France et le gouvernement cède au détriment de la préservation d’autres régions et territoires français.

Nous voulons l’expérimentation alsacienne! Nous voulons la mise en oeuvre d’une mesure phare des conclusions du Grenelle! Cette application du principe pollueur-payeur est d’abord une fiscalité écologique qui instaure un cercle vertueux qui existe dans cinq pays européens. En Allemagne, elle a permis de mobiliser 4,3 milliards d’euros en 2012, et la part du fret ferroviaire y a fortement augmenté.

En faisant payer l’usage des routes par leurs utilisateurs réels, l’écotaxe s’inscrit dans une logique de changement des comportements et une optimisation des transports : moins de marchandises circulant en tous sens sur nos routes et des circuits plus courts. En s’appliquant aussi aux camions circulant à vide, elle incite également les transporteurs à rationaliser les tournées. La taxe poids lourds, c’est maintenant!

La taxe poids-lourds mal nommée « éco-taxe » est une redevance sur le transport des marchandises par camions, ce n’est pas une taxe dite « écologique », c’est une application du principe pollueur-payeur et un instrument pour développer le transport de marchandises par des voies ferroviaires dans toutes les situations où c’est aujourd’hui possible et où cela le sera demain par l’affectation de cette redevance au développement du ferroutage. Une redevance due aux citoyen-nes français-es qui subissent les impacts (pollutions, sécurité, encombrement des routes, etc…) que leur font subir les milliers de camions qui empruntent les routes de France.

Retrouvez également ma réaction dans Libération « L’Alsace grande perdante de la suppression de l’écotaxe »

Publicités

Entry filed under: Uncategorized.

L’Europe peut-elle protéger nos données personnelles ? Déchets et sacs en plastique : La Commission s’en remet au bon vouloir des Etats-membres

Un commentaire Add your own

  • 1. dambach.danielle  |  novembre 7, 2013 à 5:46

    BRAVO pour cette réaction.  Elle calme ma colère.  Poursuis ta route…

    Danielle Dambach. 

    Envoyé depuis un mobile Samsung

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter


%d blogueurs aiment cette page :