Sûreté nucléaire: Petits arrangements de Bruxelles avec le lobby nucléaire

juin 13, 2013 at 3:14 1 commentaire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Strasbourg, le 13 Juin 2013

20120310_161206La Commission européenne a présenté aujourd’hui des mesures attendues depuis longtemps sur la révision des règles de l’UE sur la sureté nucléaire. Sandrine Bélier, députée européenne Europe Ecologie Les Verts, du Grand Est de la France (Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Bourgogne) déplore les lacunes majeures de la réforme proposée par Bruxelles:

« Les propositions présentées aujourd’hui pour réviser la législation européenne sur la sûreté nucléaire sont très décevantes. Les leçons de Fukushima n’ont pas été tirées. La Commission Européenne n’a pas tenu sa promesse de fournir des règles véritablement ambitieuses. En dépit de la nécessité urgente de pallier à des failles de sécurité dans plusieurs centrales européennes, aucun critère de sécurité n’a été mis à jour pour les centrales nucléaires, qui fonctionnent pourtant selon les dernières normes scientifiques et techniques. Les risques d’attaques terroristes ou de sabotage sont complètement ignorés. La Commission européenne ne cache pas que l’intérêt de l’industrie nucléaire vient en premier. Ces propositions ont été moulées sur les exigences de cette dernière et doivent être considérées comme une nouvelle tentative de légitimer l’énergie nucléaire, et de prolonger la durée de vie des vieux réacteurs en faisant fi de la sécurité publique, considération jugée trop gênante.

Dans ma circonscription, les nombreux incidents* confirment la vétusté des centrales de Chooz, Cattenom et Fessenheim. Y poursuivre les investissements estimés à plusieurs centaines de millions d’euros ne permet pas de garantir la sécurité des populations et est une dépense inutile. Ces sommes pourraient être investies plus efficacement dans l’arrêt et le démantèlement de ces centrales ainsi que dans des technologies énergétiques d’avenir, garantes de notre sécurité énergétique, sanitaire et environnementale.

L’eurodéputée ajoute : « Les propositions visant à renforcer les dispositions relatives à la transparence et l’indépendance des autorités de régulation doivent néanmoins êtres saluées et devraient, les écologistes l’espèrent, résoudre certains des conflits d’intérêts qui existent. Toutefois, cela ne suffit pas à atténuer la faiblesse globale de ces mesures. La solution d’avenir est de mettre en œuvre la transition énergétique vers les énergies renouvelables, de développer un nouveau savoir-faire industriel sur lequel se fondera un nouveau dynamisme pour l’ensemble du secteur énergétique français et européen. »

* la semaine dernière, la centrale de Cattenom faisait l’objet d’un rappel à l’ordre de l’ASN à propos de la radioprotection des salariés, et le réacteur nucléaire n°1 était mis à l’arrêt après le spectaculaire incendie d’un transformateur électrique.

Advertisements

Entry filed under: Uncategorized. Tags: , , .

Nitrates/Algues vertes: L’addition risque d’être salée Tribune Marianne : « Nourrir ou surproduire, nourrir ou s’enrichir? »

Un commentaire Add your own

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter


%d blogueurs aiment cette page :