Commission des Pétitions : OGM et évaluations des risques

mai 27, 2013 at 5:14 Laisser un commentaire

À l’agenda de la Commission des Pétitions ce lundi 27 mai 2013, trois pétitions déposées au Parlement européen sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) et leurs processus d’autorisation dans l’Union européenne en présence du professeur Gilles Eric Seralini. Le débat faisait salle comble alors que samedi dernier, des milliers de personnes manifestaient dans plusieurs villes européennes, notamment aux Pays-Bas, en France, en Autriche et en Allemagne, pour protester contre le géant américain de l’agrochimie Monsanto, et plus généralement contre les OGM, pesticides et autres produits chimiques. Cette audition était une nouvelle occasion de rappeler la nécessité d’améliorer l’évaluation scientifique et sa transparence ainsi que d’en éliminer les conflits d’intérêt chez les experts. La séance s’est d’ailleurs conclue sur l’accord des députés européens d’appeler l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) à une « transparence accrue » dans ses travaux.

GMO Free EuropeCe débat avait lieu alors qu’un nouveau règlement sur l’évaluation des risques sanitaires des OGM, a été adopté en février dernier par le Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale. Bien que cette règlementation ait été adoptée depuis le dépôt des pétitions qui nous étaient soumises, les critiques des pétitionnaires restent valides. En outre ce règlement n’a pas encore été publié au Journal Officiel de l’Union. Car si ce règlement est dépeint comme une amélioration de la situation actuelle parce que il rend obligatoire pour les tests toxicologiques sur les rats une période de 90 jours, il est encore tout à fait loin d’être satisfaisant.

Ces études toxicologiques que le règlement rend obligatoire ne suffisent plus, si l’on considère les résultats de l’étude menée par le professeur Séralini, car les premiers impacts semblent apparaître après 3 mois. Ses travaux jettent de nouveaux doutes sur l’innocuité des OGM sur un plus long terme et ont au minimum mis en lumière le fait qu’il y a un véritable vide scientifique des études toxicologiques à long terme. Ce règlement ne concerne que les évènements génétiques simples et pas les OGM empilés qui résultent du croisement de deux OGM, qui vont représenter la grande majorité des OGM dans le futur et qui sont inexplicablement exclus des études de toxicologie. Enfin, les OGM en cours de processus d’autorisation, et pour les 6 mois qui suivront la publication au Journal Officiel de l’UE, ne sont pas concernés. C’est une situation absurde où il est admis que les évaluations des risques sont insuffisantes, qu’il est nécessaire de les améliorer, mais que les OGM en cours d’évaluation en sont dispensés !

Retrouvez ici la campagne des Verts européens « Pour une Europe sans OGM »

Publicités

Entry filed under: Uncategorized. Tags: .

Abeilles/Pesticides – La balle est dans le camp des États membres Pour des élections européennes plus participatives, plus démocratiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter


%d blogueurs aiment cette page :