Les eurodéputés font un pas vers la consolidation du marché du carbone européen

février 19, 2013 at 4:17 Laisser un commentaire

China will gegen Umweltverschmutzung vorgehenCOMMUNIQUÉ DE PRESSE – le 19 février 2013

La Commission de l’environnement du Parlement européen a approuvé aujourd’hui une proposition de la Commission européenne visant à lutter contre le surplus de quotas d’émission dans le système communautaire d’échange de quotas d’émission (SCEQE) . Les Verts/ALE se félicitent du résultat du vote et souhaitent maintenant que cette mesure soit appliquée rapidement, ils demandent cependant des mesures plus ambitieuses pour résoudre les problèmes structurels du système communautaire d’échange de quotas d’émission.

Pour Sandrine Bélier, Députée européenne membre de la Commission environnement, santé et sécurité alimentaire : « Les députés européens ont choisi aujourd’hui de faire un pas vers la consolidation du marché du carbone européen. Nous espérons également un vote positif en session plénière le mois prochain, permettant ainsi rapidement le report pour la période 2014-2020 de la mise aux enchères de 900 millions de quotas d’émission de CO2. Toutefois, ce « backloading » ne peut être qu’une mesure temporaire; une action plus approfondie est urgente si nous voulons véritablement renforcer la politique de l’UE en matière de changement climatique.

Le surplus de quota dans le SCEQE s’élèverait à plus de 2 milliards de tonnes de CO2 et simplement différer la mise aux enchères de 900 millions de permis n’est clairement pas suffisant. Leur remise ultérieure sur le marché aurait alors l’effet d’une véritable bombe à retardement. Des solutions structurelles durables sont urgentes, notamment sur le retrait définitif du surplus de quotas d’émission de CO2. Il faut donc, en plus du retrait d’au moins 1,4 milliards de quotas, introduire des réductions linéaires d’émission de CO2 de 2,5% par an. Il nous faut dès à présent franchir le pas vers un nouvel objectif de réduction de l’UE de 30% en 2020 pour sauver le SCEQE. »

Pour conclure, l’euro-députée estime que : « Le marché du carbone européen se trouve actuellement à un point critique avec un prix du carbone historiquement bas, ce qui ne lui permet pas d’inciter à réduire les émissions de gaz à effet de serre ni de stimuler l’investissement dans les technologies vertes. Ne pas opter pour des solutions durables équivaut à condamner le système communautaire d’échange de quotas d’émission et à saboter toute la politique climatique de l’Union européenne. »

Publicités

Entry filed under: Uncategorized.

Tribune : Donnons-nous les moyens d’une Europe politique ! NDDL : Le dossier est maintenant européen!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter


%d blogueurs aiment cette page :