Solidarité Urbaine : Le combat de Stéphane Gatigon est une cause nationale

novembre 12, 2012 at 10:48 1 commentaire

Aujourd’hui devant l’Assemblée National en soutien à Stéphane Gatignon (Maire de Sevran) dans son 4ème jour de grève de la faim pour plus de solidarité et présent Pascal Durand (Secrétaire national d’EELV)

Je suis aujourd’hui allée soutenir devant l’assemblée nationale, Stéphane Gatignon qui entame son 4ème jour de grève de la faim parce-que je pense son « appel » est juste! Je suis heureuse et rassurée d’avoir rencontré, pendant les quelques heures où je suis restée au côté du maire de Sevran, de nombreux soutiens de la part d’habitants de Sevran et au delà, de la part de nombreux élus d’Europe Ecologie-Les Verts et au delà. On ne dira jamais assez que le fait qu’un élu en arrive à devoir mettre sa santé en danger pour faire entendre l’urgence à défendre l’intérêt de ses administrés est une triste nouvelle pour la République. Et qu’il est important que demain lors du vote sur la dotation de solidarité urbaine, nos députés nationaux entendent cet appel à la solidarité qui s’exprime par l’ultime recours à une grève de la faim.

J’ai retrouvé Stéphane Gatignon, affaibli certes mais plus déterminé que jamais à se faire entendre et gagner un combat qui l’anime depuis plus de 10 ans…

Ci dessous reproduit le Communiqué de presse envoyé aujourd’hui :

A la veille du vote crucial sur la dotation de solidarité urbaine (DSU), que verse l’Etat aux communes, l’eurodéputée Sandrine Bélier apporte son soutien au maire EELV de Sevran Stéphane Gatignon, qui vient aujourd’hui d’entamer son quatrième jour de grève de la faim.

Pour Sandrine Bélier, eurodéputée EELV : Depuis quatre jours, maintenant, Stéphane Gatignon a entamé une grève de la faim pour faire entendre la voix des communes qui rencontrent de lourdes difficultés à boucler leur budget. Cette dotation, pour Sevran mais également pour de nombreuses communes françaises, particulièrement fragilisées par la crise, est non seulement indispensable pour un fonctionnement des services publics locaux mais également pour contribuer au remboursement du capital de leur dette.

L’eurodéputée du Grand Est Sandrine Bélier poursuit: Qu’un élu en arrive à devoir mettre sa santé en danger pour faire entendre l’urgence à défendre l’intérêt de ses administrés est une triste nouvelle pour la République. Cela vaut pour Sevran mais aussi pour des communes de l’Est de la France, comme Charleville-Mézières, Troyes, Vandoeuvre-les-Nancy, Woippy ou encore Mulhouse qui doivent faire face à une précarisation croissante de leur pouvoir d’action financière. Le combat de Stéphane Gatignon est juste et doit être entendu. Encore moins en période de crise, nous ne pouvons accepter que les communes les plus fragiles financièrement ne bénéficient pas de la solidarité nationale pour passer ce cap difficile. Il en va ici du refus d’une France à deux vitesses.

En témoignage du soutien qu’elle apporte à son combat, Sandrine Bélier se rendra aujourd’hui devant l’assemblée nationale auprès du Maire de Sevran Stéphane Gatignon et appelle le gouvernement à ne pas sacrifier les communes les plus fragiles sur l’autel de la crise.

Advertisements

Entry filed under: Uncategorized.

En France, on braconne encore l’Ortolan! Conférence sur la COP18 sur le climat à Doha

Un commentaire Add your own

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Facebook

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.