Gaz de schiste en Europe : la parole est aux citoyens

octobre 8, 2012 at 5:44 1 commentaire

La Commission des Pétitions du Parlement européen, dont je suis au membre, organise demain, mardi 9 octobre, un atelier consacré à la présentation et à la discussion des nombreuses pétitions relatives à l’exploration et à l’exploitation des gaz de schiste et à leur impacts sur l’environnement. Alors qu’un nouveau rapport discuté en Commission environnement sur le sujet sera voté dans deux semaines en séance plénière, la parole est donnée aux pétitionnaires français, polonais, roumains et bulgares. Le programme (en anglais) de l’atelier peut être téléchargé ici.

Le débat et l’opposition citoyenne à l’exploration et l’exploitation des gaz de schistes est aujourd’hui une question européenne car elle est portée par les citoyens européens de plusieurs pays de l’UE. Alors que la France et la Bulgarie ont adopté des réglementations anti-fracturation hydraulique sur leur territoire respectif, que certains Etats tels la Pologne annoncent une exploitation intensive de cette énergie fossile, les inquiétudes demeurent et grandissent. Les mouvements de protestation contre les gaz de schiste dans l’Union européenne se sont multipliés depuis un an, nous avons reçu 4 pétitions (française, bulgare, roumaine et polonaise) et d’autres sont annoncées (belge et anglaise). Je me réjouis donc, que la demande que j’avais formulée en avril 2012 (cf vidéo ci-dessous), en Commission des Pétitions, de recevoir les différents pétitionnaires nationaux pour une audition commune ait été entendue. Je me réjouis que la parole soit donnée aux citoyens au sein du Parlement européen, quelques semaines avant le vote en plénière d’un nouveau rapport porté par un collègue polonais sur les gaz de schistes.

Avec les citoyens européens et mes collègues écologistes au Parlement européen, j’entends bien continuer à agir pour que la Commission européenne et les Etats membres de l’UE prennent réellement conscience de l’ampleur des impacts des gaz de schiste et de la nécessité d’adapter la législation européenne afin de protéger la santé des citoyens européens et leur environnement. Et j’espère que cette audition sera l’occasion d’éveiller quelques esprits sur les risques et les impacts de l’exploration et de l’exploitation des gaz de schiste en Europe : les risques de contamination des nappes phréatiques, les conséquences désastreuses sur la ressource en eau, la perte de biodiversité, la dégradation des terres et de la qualité de l’air ainsi que les risques sismiques dont le coût sera bien supérieur aux promesses d’énergie « bon-marché ».

Advertisements

Entry filed under: Uncategorized.

Ouverture du sommet mondial pour la biodiversité : « Combien pour stopper la crise ? » L’Union européenne, Prix Nobel de la paix 2012

Un commentaire Add your own

  • 1. m.matt  |  octobre 9, 2012 à 12:44

    On a le droit d’être pour, au moins essayer une exploration du gaz, pour voir si c’est vraiment nocif ou pas. je demande à voir.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Facebook

Twitter


%d blogueurs aiment cette page :