Erika : la décision de la cour de cassation est une bonne nouvelle pour l’environnement

septembre 25, 2012 at 5:13 Laisser un commentaire

Image

Plus de 12 ans après la catastrophe de la marée noire provoquée par le naufrage de l’Erika, la confirmation de la condamnation de Total par Cour de Cassation consacre aujourd’hui le principe de préjudice écologique et envoie par la même occasion un signal fort à tous les pollueurs en renforçant le principe de responsabilité environnementale et de pollueur-payeur. C’est une grande avancée dans la jurisprudence environnementale qui rend justice à tous les riverains des côtes souillées par la marée noire en décembre 1999.

Plus de 400km de côtes avaient alors été touchées avec des répercutions majeures sur la biodiversité (avec pas moins de 150 000 oiseaux tués) ainsi que de lourds impacts sur la santé humaine et sur l’économie locale.

Pourtant, le naufrage de l’Erika est un traumatisme collectif et ce désastre environnemental a trop longtemps été le symbole de l’impunité des pollueurs dont la firme Total en est aujourd’hui le parangon. Le droit de l’environnement en France vient aujourd’hui de faire un pas important en reconnaissant le préjudice écologique. On doit s’en réjouir.

Et si l’arrêt  de la Cour de Cassation souligne également  un certain nombre de lacunes subsistantes, il appelle notamment le Gouvernement à s’atteler de façon urgente au chantier majeur qu’est la réforme du droit de la mer au niveau international, en vue du prochain sommet mondial pour la biodiversité à Hyderabad, en octobre prochain.

L’Erika doit aussi nous rappeler que l’addiction de nos sociétés aux énergies fossiles, pétrole comme gaz de schistes, dont l’exploitation et le transport ne sont jamais assez contrôlés, présentent des dangers pour notre environnement qui ne peuvent être véritablement réparés. Seul le choix ambitieux d’une politique énergétique basée, à terme, sur 100% d’énergies renouvelables permettra de prévenir toute nouvelle catastrophe de ce type.

Advertisements

Entry filed under: Uncategorized.

NON au TSCG mais OUI à l’Europe : Le difficile pari de la majorité d’EELV Mettons fin à la découpe d’ailerons de requin en mer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Facebook

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.


%d blogueurs aiment cette page :