NON au TSCG mais OUI à l’Europe : Le difficile pari de la majorité d’EELV

septembre 23, 2012 at 6:39 Laisser un commentaire

Je suis une européenne convaincue, pas par dogmatisme mais simplement parce-que je sais que seule une réponse européenne peut nous permettre la sortie de l’ultra-libéralisme destructeur cause de la crise systémique sans précédent à laquelle nous devons faire face et de réaliser la transition écologique. Je pense aujourd’hui, plus que jamais, que nous avons l’obligation de solidarité avec les européens du sud plongés dans une misère qui se durcit chaque jour…

Mon parti, s’il a voté majoritairement Non au TSCG ce week a réaffirmé son attachement à l’Europe et au sursaut démocratique et citoyen de l’Europe.
C’était un « Non, sauf… », « un Non, mais… ».

Je savais et craignais qu’on n’entende que le Non et que le non à l’austérité balayerait le Oui à la solidarité européenne, le Oui à la bataille Européenne pour reprendre le pouvoir aux marchés financiers, pour construire une Europe plus sociale et plus démocratique.

C’est pour cela qu’après avoir co-signé, la veille, une tribune dans Libération Pour une République européenne, samedi je suis montée à la tribune pour plaider le « Oui, si… » Mon « Oui, si » prenait acte de l’analyse partagée à 100% que le TSCG est un mauvais traité qui doit-être renégocié. Un « Oui si » plus de démocratie et citoyenneté européenne, « oui si » une réforme profonde de nos institutions pour en finir avec l’inter-gouvernementarisme et les petits compromis inter-nationalistes qui se font sur le dos des citoyens et font le lit des souverainistes nationaux, « Oui si » la politique d’austérité cède à une politique d’investissements, « Oui si » l’Europe se dote d’un budget propre, d’une taxe sur les transactions financières, d’une capacité de prêt, etc. Un « oui, si » qui s’appuie sur une réalité européenne et la conviction de pouvoir agir et peser. « Oui si », avec la conviction de notre capacité à peser dans les négociations européennes au sein du Parlement européen, à peser dans le gouvernement français pour plus d’ambitions au Conseil européen, à peser au Sénat et à l’Assemblée Nationale dans les orientations du budget 2013…

Le « Non, mais » majoritaire dans mon parti, pour avoir longuement et sereinement échangé avec nombre de ses partisans, s’inscrit dans une démarche similaire, c’est un « Non mais et » vous pourrez peser avec le parlement européen, « non mais et » le gouvernement doit comprendre qu’il doit peser au sein du Conseil, « non mais et » le budget 2013 ne devra pas être un budget d’austérité à la française…

Mais comment s’inscrire dans une dynamique positive en votant « Non »? Le choix était cornélien pour nos conseillers fédéraux pro-européens et fédéralistes. Et, comme c’était prévisible, ce « Non » est illisible/incompréhensible dans le contexte de crainte et de colère qu’expriment et vivent les citoyens français et européens, parce-que ne résonne que la symbolique de rejet que porte le « Non » qui ne laisse guère de place à l’écho de la proposition européenne d’alternatives que porte les écologistes. Un « non » qui au surplus devrait par cohérence intellectuelle entraîner un rejet sur le vote de la loi organique et sur le budget 2013 tel qu’il est en l’état… de fils en aiguilles , ajoutons cette capacité que nous avons, nous français à nous observer le nombril et en moins de 24heures, on ne parle plus d’Europe et de solutions à apporter à la crise européenne mais et surtout de la participation gouvernemental des écologistes Des Ministres en danger? in le JDD

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ou l’Art d’assumer de s’inscrire dans une apparente complexité quitte à prendre le risque de perdre en lisibilité et en crédibilité sur un sujet qui est l’essence même de l’écologie politique. Mais on ne pourra pas reprocher aux écologistes de ne pas avoir mener le débat et l’analyse…

Publicités

Entry filed under: Uncategorized.

Gaz et pétrole de schiste: avec un cadre réglementaire insuffisant, le Parlement européen appelle à la prudence Erika : la décision de la cour de cassation est une bonne nouvelle pour l’environnement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.


%d blogueurs aiment cette page :