Le Parlement européen appelle à des actions plus cohérentes dans le domaine de l’eau

juillet 3, 2012 at 1:43 Laisser un commentaire


Aujourd’hui, le Parlement européen réuni en plénière a adopté le rapport sur la mise en œuvre de la législation européenne dans le domaine de l’eau. Ce rapport dresse un bilan assez préoccupant de l’application des législations européennes existantes mais tente de donner des solutions possibles pour des politiques plus globales et cohérentes. Le vote de ce rapport intervient alors que France Libertés et 60 millions de consommateurs lancent une opération « transparence » sur la qualité de l’eau en France.

La première priorité pour une protection efficace et une bonne gestion de la ressource en eau reste la mise en œuvre des législations existantes. Le Parlement appelle la Commission européenne et les Etats à un renforcement de leur application. Il appelle également à mesurer l’utilisation de l’eau dans tous les secteurs et pour tous les utilisateurs et à la révision urgente, voire la suppression, des subventions néfastes à la préservation et la qualité des eaux.

Le rapport met également l’accent sur les risques posés par l’exploitation des gaz de schiste et appelle la Commission européenne à s’assurer que les activités d’exploration et d’exploitation soient couvertes par la Directive sur l’évaluation des incidences sur l’environnement.

Malheureusement, le texte fait référence à la nécessité de déveloper le stockage de l’eau pour assurer des ressources hydriques suffisantes au secteur agricole. Ceci pourrait laisser la porte ouverte au développement des réserves de substitution, ces fameuses « bassines » contre lesquelles nous nous mobilisons sur les territoires. De même concernant la mention du recours à des solutions contre la pénurie d’eau comme la recharge artificielle des nappes aquifères, solution à laquelle nous nous opposons. Nos tentatives pour supprimer ces passages n’ont malheureusement pas obtenu de majorité de soutien suffisante lors du vote.

Il reste aussi et encore à davantage considérer que la préservation de la qualité des eaux dépend de notre capacité à préserver nos écosystèmes aquatiques et la qualité des sols. Nous regrettons que notre proposition d’inscrire la nécessité d’une Directive Cadre sur les sols n’ait pas recueilli un nombre suffisant de votes.

L’objectif d’un bon état des eaux dans l’Union européenne ne sera malheureusement toujours pas atteint en 2015. Nous avons des outils, à développer ou à harmoniser, pour atteindre cet objectif. Il ne manque plus maintenant qu’à résolument les mettre en œuvre.

Publicités

Entry filed under: Uncategorized.

ACTA (accord commercial anti-contrefaçon) : l’heure de vérité! La démocratie européenne triomphe d’ACTA !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter


%d blogueurs aiment cette page :