Pas de réponses concrètes aux crises écologiques au sommet de Rio+20 sur le développement durable

juin 21, 2012 at 2:28 5 commentaires

Le Sommet des Nations Unies sur le développement durable à Rio de Janeiro – Sommet de Rio+20 – se conclue demain avec une déclaration dont le contenu a été entériné plus tôt dans la semaine entre les négociateurs et dont on espére plus quíl pourrait changer.

Le sursaut politique n’aura pa lieu, alors même que les chefs d’Etat de la planéte qui défilent a la tribune Onusienne, reconnaissent les uns aprés les autres, que cette déclaration manque d’ambition et ne permet pas de répondre aux enjeux planétaires et défis environnementaux. Cela reléve presque de la schizophrénie : ils ont tous signé un texte qu’ils trouvent tous insuffisant…

Le texte final et la manière dont il a été « expédié » par le Brésil qui voulait á tout pris un accord avant l’arrivée des chefs d’Etat représente un échec pour une action mondiale face aux crises écologiques globales. L’UE a tenté de peser jusqu’au bout en vue de trouver un accord plus ambitieux. Le clash ou l’accord á tout prix? Se retrouvant isolée face au mur de l’alliance négative USA-Canada-Russie et de l’absence de soutien du G77, l’UE a fait le pari de sauver l’esprit de ses ambitions sans réussir á les transformer en engagements internationaux contraignants dans le texte.

Le résultat : un échec collectif global à saisir la réalité de l’urgence écologique, en dépit de tous les éléments de preuve existants. Une Conclusion : Ceci n’est pas vraiment et exactement « le futur que nous voulons ».

Au fil des 49 pages et 283 articles, les Etats reconnaissent, réaffirment, soulignent… mais ne s’engagent pas!

Au lieu d’engager un changement radical dans la gouvernance environnementale internationale, la déclaration se contente de réaffirmer des ambitions anciennes et de faire une place á la société civile dans la participation des prochaines négociations sans en définir le cadre.

Alors que le texte contient quelques éléments nouveaux relatifs à la haute mer, il est encore loin d’évoquer les besoins nécessaires pour répondre à l’urgence de la protection de la biodiversité océanique au-delà de la juridiction nationale, mais surtout il n’acte pas de la mise en oeuvre d’une nouvelle convention de gouvernance mondiale des océans du fait de l’opposition des Etats-Unis, du Canada, du Japon et du Venezuela.

J’ai pu mesurer que malheureusement, encore de nombreux pays en développement craignent que l’adoption de solutions contre l’épuisement des ressources naturelles soit effectivement un frein à leur développement économique, au lieu de craindre les conséquences imminentes de leur propre épuisement.

Le processus multilatéral, á Rio, 40 ans aprés le 1er Sommet de la terre, a été incapable de prendre des décisions concernant les actions nécessaires pour réaliser des économies dans les limites des ressources planétaires.

Dans ce contexte, ma conviction est aue l’UE doit montrer encore plus de détermination pour développer les outils et les technologies qui répondent aux crises environnementales et assurant les besoins des générations futures. L’UE devrait également poursuivre son engagement aux côtés d’autres pays à l’avant-garde dans ces domaines, au sein d’une coalition de pays volontaires, dans l’espoir que les actions entreprises par cette coalition sauront convaincre les retardataires.

Publicités

Entry filed under: Uncategorized.

Les députés européens enterrent un peu plus ACTA Rio+20 : Au Sommet de la déception… et aprés?

5 commentaires Add your own

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.


%d blogueurs aiment cette page :