Gaz de schiste : la mobilisation citoyenne trouve un écho au Parlement européen

avril 26, 2012 at 4:07 Laisser un commentaire

Le débat sur l’opportunité de développer ou non l’exploitation des gaz de schiste sur le territoire européen n’est pas fini! Il ne fait que (re) commencer!

Après la publication en juin 2011 d’une Etude du Parlement européen sur l’impact des gaz de schiste sur l’environnement et la santé humaine et plusieurs auditions sur le sujet dans le cadre des commissions de l’environnement et de l’industrie, le gaz de schiste était de nouveau à l’ordre du jour de cette semaine au Parlement européen notamment dans les commissions des pétitions et de l’environnement.

Mardi 24 avril 2012, la commission des pétitions du Parlement européen a ainsi examiné deux pétitions contre le gaz de schiste, déposées par des citoyens bulgares et polonais. Ces pétitions mettent en avant les problèmes environnementaux découlant de l’exploitation des gaz de schiste, l’absence d’études d’impact environnemental mais surtout l’absence totale d’information du public.

Grâce à des mobilisations sans précédent, les citoyens bulgares ont obtenu en janvier dernier un moratoire sur l’exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique sur le territoire bulgare, annulant ainsi de facto le permis accordé à la compagnie américaine Chevron. Cependant, le risque est toujours présent que le gouvernement autorise de nouveau l’exploration puis l’exploitation à échelle commerciale.

Les citoyens polonais, quant à eux, font face à un gouvernement totalement en faveur du développement des gaz de schiste dans leur pays. Pour le moment, la mobilisation citoyenne n’y est pas suffisante pour permettre un revirement de situation.

Durant cette audition, la Commission européenne a déclaré avoir demandé de plus amples informations aux autorités bulgares pour savoir notamment si une étude d’impact avait été menée avant d’accorder le permis. Les services de la Commission analysent actuellement la réponse transmise.

Aux termes de cette audition, les députés européens du groupe des Ecologistes présents (soutenus par plusieurs députés d’autres groupes politiques) ont demandé à ce que ces pétitions restent ouvertes et j’ai demandé qu’une audition soit organisée par la commission des pétitions pour entendre l’ensemble des représentants des pétitions citoyennes venues de toute l’Europe contre le gaz de schiste.

La mobilisation citoyenne contre les gaz de schiste au niveau de l’UE ne fait que commencer. Les pétitions bulgares et polonaises traitées hier par la commission des pétitions montrent une prise de conscience et des inquiétudes grandissantes des populations vis à vis des dangers de l’exploitation de cette énergie non conventionnelle (eau, paysage,…). Sont annoncées de futures saisines du Parlement par des citoyens français, anglais, roumains et belges. La nécessité de renforcer les règles sur la transparence et les évaluations préalables à toute exploration ou exploitation relève plus que jamais de la responsabilité de l’Union européenne.

Mais le débat au sein du Parlement européen, lui aussi, ne fait que commencer! Notamment dans le cadre d’une autre Commission parlementaire, dans laquelle je siège également : la Commission Environnement. Un débat qui s’organise autour d’un rapport d’initiative porté par le parlementaire polonais Mr Sonik, en réaction à l’étude de juin 2011. Ce rapport a donné lieu à un premier échange de vues le mercredi 25 avril.

Plusieurs analyses et études sont en cours au sein de la Commission européenne et devraient être rendues publiques en juin prochain. On attend également avec impatience les résultats de l’étude menée par l’Agence américaine pour la Protection de l’Environnement dont les conclusions devraient être communiquées l’année prochaine.

En attendant et naturellement, au regard de la situation et des risques maintes fois reconnus, nous demandons naturellement et urgemment qu’un moratoire sur l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste soit déclaré au niveau européen !

A suivre…

Publicités

Entry filed under: Uncategorized.

ACTA: une opposition toujours plus forte dans l’UE La préservation de la ressource en eau doit devenir une priorité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter


%d blogueurs aiment cette page :