Algues vertes: à quand une visite du Parlement européen en Bretagne ?

mars 30, 2012 at 2:10 3 commentaires

Nous avons appris que le Vice-président chargé de l’environnement au Conseil régional de Bretagne aurait déclaré en séance de l’assemblée régionale cette semaine sur le dossier des algues vertes: « C’est mentir que de dire que le contentieux avec la Commission européenne concerne la Bretagne ». Nous avons également été informés que le Conseil Régional organisait lundi et mardi prochains un voyage de presse afin de présenter aux journalistes les actions prises pour lutter contre les algues vertes en Bretagne.

Nous n’avons jamais nié que des efforts étaient réalisés pour lutter contre les algues vertes mais nous réaffirmons qu’ils sont insuffisants et que cette question est bel et bien jointe au contentieux devant la CJUE dont la France fait l’objet. A notre demande de communication de la réponse de la France aux 60 questions adressées par la Commission européenne sur les mesures visant à lutter contre les algues vertes, cette dernière a argué qu’elle ne pouvait pas nous les communiquer au motif que le dossier faisait désormais l’objet d’une procédure d’infraction transmise à la Cour de Justice de l’Union européenne.*

Je ne demande qu’à être convaincue que le problème des algues vertes n’est plus un problème en Bretagne. Nous savons que la prolifération des algues est ralentie d’octobre à février et reprend pleinement au printemps et en été. Je pense que la commission des pétitions, saisie en octobre dernier, appréciera une démarche similaire à celle aujourd’hui proposée par le Conseil Régional de Bretagne et de se rendre sur les sites les plus touchés pendant l’été pour mesurer si la Bretagne est belle et bien en capacité d’ouvrir ses plages en permanence sans surcoût excessif pour les contribuables français et bretons.

* https://sandrinebelier.wordpress.com/2012/02/14/algues-vertes-la-france-desormais-au-coeur-dune-procedure-dinfraction/

Advertisements

Entry filed under: Uncategorized.

Fuite de gaz au large de la Mer du Nord : l’Union doit se doter de règles plus strictes Initiative citoyenne européenne : c’est parti !

3 commentaires Add your own

  • 1. Moi même  |  mars 31, 2012 à 8:48

    Les algues verte sont essentiellement dues au lisier de cochon élevé dans des conditions concentrationnaire.

    Trois millions de breton produisent annuellement huit millions de cochon.

    L’élevage est dit « nocturne » pour éviter la prolifération bactériologique. ( de toute leur vie ils ne voyent jamais la lumière ….)

    De plus l’alimentation est basée sur un mélange chimique d’antibiotique et d’hormone de croissance. ( productivisme oblige)

    Ces animaux à seul usage alimentaire désensibilisent les êtres humains qui en consomment, au point qu’arrivee dans le grand âge les antibiotiques standard ne suffisent plus pour enrayer les infection de nos vieux.

    Merci Europe écologie de constater et de faire constater de ces agissement dont le seul résultat visible sont les ALGUES VERTES.

    Bon premier tour !

    PS :

    Wikipédia pourra vous donner les éléments probant sur les mots cités dans l’article.

    Répondre
  • 2. Moi même  |  mars 31, 2012 à 8:52

    Bonjour,

    Les algues verte sont essentiellement dues au LISIER de cochon élevé dans des conditions concentrationnaire.

    Trois millions de breton produisent annuellement huit millions de cochon.

    L’élevage est dit « nocturne » pour éviter la prolifération bactériologique. ( de toute leur vie ils ne voyent jamais la lumière ….)

    De plus l’alimentation est basée sur un mélange chimique d’antibiotique et d’hormone de croissance. ( productivisme oblige)

    Ces animaux à seul usage alimentaire désensibilisent les êtres humains qui en consomment, au point qu’arrivee dans le grand âge les antibiotiques standard ne suffisent plus pour enrayer les infection de nos vieux.

    Merci Europe écologie de constater et de faire constater de ces agissement dont le seul résultat visible sont les ALGUES VERTES.

    Bon premier tour !

    PS
    Wikipédia pourra vous donner des informations probantes sur les mots utilisés dans ce post.

    Merci !

    Répondre
  • 3. pbjardin  |  avril 3, 2012 à 1:55

    Les agriculteurs responsables des algues vertes et en plus de l’augmentation du prix de l’eau !
    Il est facile de jeter la pierre aux agriculteurs alors que depuis la fin de la première guerre mondiale on leur a demandé de produire de façon intensive à coups de subventions de l’état et de l’Europe. La responsabilité n’est-elle pas aussi politique?
    Alors que l’on apprend que le gouvernement a publié le décret qui va permettre d’augmenter les quantités d’azote épandues sur les terres agricoles, et va à contre-courant des efforts de réduction des nitrates dans les eaux.
    il est trop simple de montrer du doigt les agriculteurs, alors que les politiques, mais aussi chacun d’entre nous pouvons faire un effort pour préserver la ressource eau. Cela passe par le bulletin de vote, mais aussi par notre responsabilité d’économiser l’eau en commençant par surveiller notre consommation et notamment de traquer les fuites d’eau (30% de la consommation en France) !

    Plus d’infos : http://www.activeau.fr/Blog.asp?ActionID=67240192

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter


%d blogueurs aiment cette page :