Climat d’attente à Durban…

décembre 10, 2011 at 3:35 Laisser un commentaire

9 décembre 2011

Les négociations devaient s’achever ce soir. Elles ont été menées, hier, jusqu’à 4h du matin. Et ce vendredi matin, dans le camp Européen, l’humeur était positive. Hier, l’UE a rallié les pays insulaires (AOSIS) et les pays les moins développés (PMA) à sa position en faveur d’une feuille de route juridiquement contraignante. Ce matin la Commission Européenne, par la voix de la Commissaire Connie Hedegaard, avec une certaine assurance, nous annonçait qu’elle pensait possible la prolongation du Protocole de Kyoto ET l’ adoption d’une feuille de route légalement contraignante en 2015. A un détail près : il restait à convaincre la Chine, l’Inde et les USA; le caractère contraignant n’était pas garanti; plusieurs Etats repoussaient l’échéance des négociations à partir de 2015 pour que les contraintes deviennent obligatoires pour tous à partir de… 2020.

Les discussions sur la mise en place effective d’un « Fonds vert » pour aider les pays en développement à faire face au changement climatique nous semblaient plus productives. Le « Fonds vert » devrait être opérationnel à la fin du sommet… à un détail près : les 100 milliards de dollars par an à compter de 2020 (engagement de Copenhague en 2009) ne sont toujours pas assurés… En d’autres termes, pour le moment nous avons une structure sans fond.

Ce sommet pourrait finalement être un succès. A un détail près : à quelques heures de la fin, en restant POSITIVEMENT OPTIMISTE et avec un peu de chance, c’est encore un accord a minima qui s’annonce en renvoyant à plus tard tous les points décisifs.

Cela fait 20 ans que la communauté internationale essaye de se mettre d’accord pour lutter solidairement contre le réchauffement de la planète. A quelques heures de l’issue, ma conviction se renforce qu’aucune décision importante ne sera prise à Durban cette année. Je soupçonne les négociateurs de jouer au pocker-menteur et à se faire peur, pour finalement voter un accord vide de sens et d’engagement, un fond vert sans financement. Voter un accord  » A minima  » et pouvoir se féliciter d’avoir éviter le pire pour la diplomatie internationale… mais malheureusement pas pour l’humanité impactée par réchauffement climatique.

Bis répétita de Copenhague 2009. Bis répétita de Cancun 2010… On reporte les engagements chiffrés et opérationnels, les engagements qui changeraient la donne.

Et au centre des négociations, faute de consensus, on reporte le moment de la plénière finale. Elle devait se tenir ce vendredi soir… On nous promet qu’elle se tiendra demain matin… Dans les couloirs, les rumeurs les plus fantasques annoncent un prolongement des négociations jusqu’à mercredi prochain… Alors, on attend et le sens de l’urgence semble avoir été oublié.

Il est fort à parier que la Conférence de Durban ne sera pas l’un des moments historiques de la lutte contre le dérèglement climatique. Mais je ne demande qu’à me tromper !

Publicités

Entry filed under: Uncategorized.

Pour un renouvellement du Protocole de Kyoto au Sommet sur le climat de Durban A Durban, L’UE leader, mais pas d’accord majeur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter


%d blogueurs aiment cette page :