Etude sur les impacts des gaz de schiste : à quand une législation européenne interdisant la fracturation hydraulique ?

octobre 5, 2011 at 3:20 Laisser un commentaire

Je souhaitais remercier les services du Parlement Européen, d’avoir fait droit à notre demande et réalisé cette étude*, qui je le pense, couvre bien les enjeux et impacts de l’exploitation des gaz de schiste et qui connait une actualité toute particulière notamment avec la Présidence Polonaise.

C’est une première. Il s’agit du premier document officiel émanant de l’Union Européenne qui énonce clairement que les impacts environnementaux de l’exploitation des gaz de schiste sont non seulement connus, mais qu’ils peuvent s’avérer très graves. Et plus encore en l’absence de cadre réglementaire, notamment pour les activités de fracking.

Des impacts connus. L’étude se base sur l’expérience des USA et montre que de nombreux accidents se produisent, qui peuvent être particulièrement néfastes à l’environnement. Je me suis rendue aux USA et notamment en Pennsylvanie en avril dernier, et je vous confirme que les impacts vont au delà de ce que l’on imagine, ce qui a conduit les démocrates à déposer un projet de loi pour interdire le « fracking » et renforcer la législation de protection de l’eau. C’est une bataille qui s’est engagée entre ceux qui défendent des intérêts purement financiers et ceux qui aspirent à mettre fin au massacre.

Au titre des inconvénients, l’étude met en exergue tant les impacts sur l’eau, sur l’air et les paysages que les risques liés à l’utilisation de produits chimiques. Elle souligne également les nombreuses lacunes du droit communautaire pour limiter cette nouvelle activité et garantir aux européens la protection de leur santé et de leur environnement.

Au titre des avantages supposés d’un point de vue de stratégie énergétique, selon les évaluations, l’exploitation des gaz de schiste en Europe ne contribuerait qu’à moins de 10% de l’approvisionnement de gaz en Europe, avec un fort taux de déclin (pouvant aller jusqu’à 85% dès la 1ère année d’exploitation). En d’autres termes, elle ne renverserait pas la tendance au déclin de la production domestique de gaz en Europe.

La balance entre les inconvénients et avantages est claire et devrait nous conduire à renoncer et interdire toute exploitation. A ce stade, au regard des risques environnementaux et sanitaires majeurs, il nous semble de la responsabilité de l’Union Européenne de décider un moratoire sur les gaz de schiste et de demander à la Commission européenne de nous présenter une proposition législative interdisant la technique de la fracturation hydraulique.

*Le lien vers l’étude du Parlement :
http://europeecologie.eu/IMG/pdf/shale-gas-pe-464-425-final.pdf

Advertisements

Entry filed under: Uncategorized.

Vers l’adoption de mesures concrètes pour la reconstitution des stocks de thon rouge ? Soutien à une manifestation contre les gaz de schiste en Bulgarie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.


%d blogueurs aiment cette page :