L’avenir de la Guyane, ce sont les énergies renouvelables, pas les marées noires

septembre 12, 2011 at 12:51 Laisser un commentaire

Du pétrole a été découvert pour la première fois au large de la Guyane, ont annoncé vendredi les groupes Total et Shell, donnant corps aux espoirs les plus fous d’un nouvel Eldorado suscités dans la région par le développement de l’exploitation de brut au Brésil voisin. La découverte a été faite en eaux profondes (sous plus de 2.000 mètres d’eau) au puits « Zaedyus » à environ 150 kilomètres au nord-est de Cayenne. Le forage, mené par la britannique Tullow Oil, y avait débuté en mars à la grande inquiétude des écologistes.

Ce sont les groupes pétroliers et le gouvernement français qui ont annoncé cette découverte. Pire : ils s’en félicitent! En effet, pour Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie, et Eric Besson, Ministre de l’Industrie et de l’Energie la découverte d’hydrocarbures « pourrait à terme représenter un potentiel économique majeur ». Ils appelent ainsi à « poursuivre les recherches », c’est-à-dire de « poursuivre le forage en cours pour le mener à son terme afin de confirmer la tendance, en principe d’ici la fin de l’année 2011 ; procéder à un ou plusieurs autres forages d’exploration afin de confirmer l’existence d’un réservoir exploitable ; et envisager l’installation d’une exploitation, si ces forages de recherche sont positifs, ce qui ne pourra se faire avant plusieurs années. »

Pour ma collègue Eva Joly, députée européenne et candidate EELV aux élections présidentielles : « Les forages en Mer du Nord et dans le Golfe du Mexique continuent à détruire la vie végétale et animale des océans et de leurs rives. Veux-t-on faire subir le même sort à la Guyane? Il est insupportable que le gouvernement français et notamment la ministre de l’Ecologie voient une bonne nouvelle dans la découverte de pétrole au large du plus grand trésor de la biodiversité mondiale ! ».

Permettre l’exploitation de ces ressources pétrolières ferait courir un risque intolérable au patrimoine écologique exceptionnel de la Guyane, sans aucune valeur ajoutée pour les populations locales.

Les écologistes militent depuis des décennies pour des solutions qui permettent de concilier la protection d’une diversité biologique inestimable et la mise en place d’activités économiques responsables et durables, créatrices d’emplois et de revenus pour les habitants de la Guyane. L’exploitation pétrolière ne rentre dans aucun des scénarios.

La France doit s’opposer à ces forages et revenir au temps où faute de pétrole, elle avait des idées. L’avenir de la Guyane, sont l’écotourisme, la pêche artisanale, les énergies renouvelables, pas les marées noires !

Advertisements

Entry filed under: Uncategorized.

Protection de l’Ours des Pyrénées : l’Etat français dans l’œil de mire du Parlement européen Fidèle à mes convictions et loyale en politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter


%d blogueurs aiment cette page :