Fessenheim : « Ms et Mmes les Eurodéputés, circulez, y’a rien à voir, tout est sous contrôle »

juin 8, 2011 at 1:37 2 commentaires

Dans une lettre ouverte du 10 mai dernier, avec six autres Députés européens* (élus de l’Alsace et du Bade-Wurtemberg des Groupes des Verts européens et des Sociaux démocrates), nous avons formellement appelé Monsieur le Président de la République française, Nicolas Sarkozy, à fermer immédiatement la centrale nucléaire de Fessenheim.

Vous trouverez la lettre envoyée ici : https://sandrinebelier.wordpress.com/2011/05/10/lettre-ouverte-au-president-de-la-republique-francaise-mobilisation-franco-allemande-des-eurodeputes-des-groupes-des-verts-et-des-sociaux-democrates-pour-la-fermeture-de-fessenheim/

Nous avons reçu aujourd’hui la réponse de son Cabinet

Par la voix de son Chef de cabinet, Monsieur Sarkozy nous assure que « le gouvernement français saura tirer tous les enseignements de la catastrophe qui a profondément affecté le Japon ». Comment ? En nous garantissant d’abord « l’excellence technique et la transparence totale du dispositif de sûreté du parc nucléaire français », puis en faisant réaliser « un audit de notre parc nucléaire civil et militaire »… Les 1ères conclusions de cet audit sont attendues pour la fin de l’année…

Pas un mot sur la particularité de la plus vieille centrale de France. Pas un mot sur l’application du principe de précaution au vu des risques présents et de la dangerosité de l’installation pour le bassin de population installé à proximité.

Pas un mot sur l’opportunité que constitue la transformation du site de Fessenheim en zone pilote de recherche-développement qui permettrait pourtant de mettre en œuvre des « savoir-faire » et des technologies innovantes, générateurs d’emplois et nécessaires au démantèlement des centrales nucléaires.

Pas un mot sur notre responsabilité envers les générations futures qui exige de mettre en œuvre une transition énergétique à la hauteur des enjeux actuels sur nos territoires européens et régionaux.

Rassurée? Assurément NON! Si ce n’est sur le point que force est de constater que le gouvernement français n’est résolument pas prêt à tirer les leçons de la catastrophe de Fukushima et à revisiter sa politique énergétique.

Pourtant avons-nous le choix, pouvons nous continuer d’ignorer ce qui s’est passé il y a maintenant 3 mois?
Il reste un espoir : en 2012, en France, Changeons de gouvernement et de Président!

* Franziska Brantner, Groupe des Verts européens, élue du Bade-Wurtemberg; Evelyne Gebhardt; Groupe des Sociaux démocrates, élue du Bade-Wurtemberg; Rebecca Harms, Co-présidente du Groupe des Verts européens ; Heide Rühle, Groupe des Verts européens, élue du Bade-Wurtemberg ; Peter Simon, Groupe des Sociaux démocrates, élu du Bade-Wurtemberg ; Catherine Trautmann, Groupe des Sociaux démocrates, élue d’Alsace et moi-même

Publicités

Entry filed under: Uncategorized.

Indicateur PIB: Le Parlement européen demande une réforme des indicateurs de richesse et de développement Grand Hamster : La France condamnée par la Cour de Justice de l’Union Européenne

2 commentaires Add your own

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Twitter


%d blogueurs aiment cette page :