ACTA: Appel à mobilisation contre une contrefaçon de démocratie

octobre 4, 2010 at 2:23 1 commentaire

John Clancy, porte-parole de Karel de Gucht, Commissaire européen au commerce extérieur, a annoncé, samedi 2 octobre, qu’un accord avait été finalisé à l’issue du 11ème round des négociations sur le traité Anti-contrefaçon ACTA.

Négocié depuis plus de deux ans dans la plus totale opacité par 37 Etats dont les Etats-Unis, l’Union Européenne (Commission et Conseil), la Corée du Sud et le Japon, ACTA pourrait, s’il est ratifié dans les prochains mois, avoir une incidence dramatique sur l’accès aux savoirs et aux médicaments génériques, le respect des libertés publiques et numériques, la présomption d’innocence ou encore la brevetabilité du vivant. Autant de sujets discutés en dehors de tout débat public et parlementaire et dont la dernière version, bien qu’officiellement actée à Tokyo, reste à ce jour entre les seules mains des négociateurs.

Le mode même de négociation est inacceptable. Il augure d’une nouvelle forme de gouvernance qui fait fi des règles de transparence et d’exercice démocratique imposées par le traité de Lisbonne lui-même. Court-circuiter les élus européens et nationaux revient à donner les pleins pouvoirs législatifs à quelques hauts fonctionnaires et lobbies privés, et leur permettre de se partager le monde en toute impunité, tel un petit Yalta. Dans l’article 6.4 de l’accord de Washington (dernière version disponible à ce jour), l’accord dispose en outre qu’après ratification d’ACTA, tout pays signataire pourra déposer un amendement au traité pour en modifier un passage, court-circuitant ainsi tout processus législatif et démocratique établi. En tant qu’élus européens, garants de l’intérêt public, nous ne pouvons accepter cela! N’en déplaise à la Commission et au Conseil, l’exercice démocratique n’est pas synonyme de petits arrangements entre amis réalisés dans le dos de nos concitoyens et de leurs représentants élus au suffrage universel!

Comme l’a déjà rappelé le Parlement européen à de multiples reprises, l’heure est grave. Elus, associations, citoyens, médias, démocrates de tous bords doivent se mobiliser au plus vite, au-delà des clivages partisans, pour faire échec à ce contournement de la démocratie et faire pression sur leurs gouvernements et élus pour qu’ils ne ratifient pas ce texte. A défaut, plus qu’un arsenal contre la contrefaçon, c’est bien plus une contrefaçon de démocratie et des heures sombres pour nos concitoyens que nous promet ACTA!

Advertisements

Entry filed under: Communiqués. Tags: .

Fin des négociations ACTA? ACTA: Le texte consolidé de Tokyo!

Un commentaire Add your own

  • 1. oxydant  |  octobre 5, 2010 à 11:21

    La gestapo numérique se met en place, lentement, mais sûrement…

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Livre : La Biodiversité, Une Chance…

Facebook

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.


%d blogueurs aiment cette page :